Accueil SENEGAL Sénégal/ Meurtre de Kiné Gaye, les aveux du suspect

Sénégal/ Meurtre de Kiné Gaye, les aveux du suspect

PARTAGER
Sénégal/ Meurtre de Kiné Gaye, les aveux du suspect

Le présumé meurtrier de Kiné Gaye, gérante d’une multiservices à Pikine serait passé aux aveux devant les enquêteurs.

Le suspect aurait reconnu les faits avec force détails. D’après son récit macabre, repris par Libération, L’OBS, il a été tué Kiné Gaye, sa collègue,  de 37 coups de couteau.

« Je l’ai poignardée au pied, elle a crié. J’ai visé l’abdomen et j’ai continué jusqu’à ce qu’il meure », a-t-il confié. Après l’avoir tuée, il a déposé l’argent chez lui, changé ses habits, est revenu sur les lieux du crime pour se mêler à la foule et tomber en transe.

« Ma femme me mettait une pression terrible pour le baptême de notre premier enfant ce dimanche et il me fallait absolument trouver de l’argent. C’est ce moment que j’ai tout planifié », a-t-il encore confessé.

A quatre reprises, il s’est rendu, couteau sous les habits, au niveau du multiservices, guettant le bon moment  pour tuer Kiné Gaye et voler les 3,5 millions Fcfa encaissés auprès du responsable zone au nom de la défunte qui n’étais pas au courant de rien.

L’arme du crime et ses habits avec des tâches de sang ont été retrouvés dans son armoire ainsi que 1,9 millions Fcfa.

Khassim Bâ dit avoir confié le reste de l’argent à son épouse pour les «repas des invités, l’achat de Gezner… »

Kiné Gaye, qui a été poignardée à plusieurs reprises dans son box, est décédée suite à «de multiples plaies pénétrantes thoraco-abdominales et au niveau des membres supérieurs et inférieurs, associées à de nombreuses lésions viscérales et une hémorragie interne et externe massive ». 

A signaler que la victime n’était pas enceinte et suivait un traitement, depuis son mariage en mars 2020, pour pouvoir avoir un enfant.