Accueil MAURITANIE POINT DE MIRE : Quand la BNM prend une longueur d’avance

POINT DE MIRE : Quand la BNM prend une longueur d’avance

PARTAGER
POINT DE MIRE : Quand la BNM prend une longueur d’avance

Le 11 octobre 2021 j’écrivais déjà dans un précédent article que :  « La Famille Ehel Noueigheidh c’est plus qu’un nom. C’est  une Légende dans les affaires de notre pays. C’est une très grande école de formation professionnelle cotée  sur la chaine des valeurs du commerce traditionnel qui a progressé depuis les années soixante avec succès vers les sommets de la réussite. La pédagogie commerciale  enseignée par feu  Abdallahi Ould Noueigheidh père (Rahmetou Allah Aleihi), est un Cas d’Ecole aujourd’hui répandu partout  dans l’informel. Mais même,  au-delà de cette étape élémentaire dans les affaires,  elle constitue un exemple de réussite qui a fait des émules dans tout le pays.

Abdallahi Ould Noueigheidh, avait marqué de ses empreintes indélébiles et  pour beaucoup de générations,  toutes les étapes à franchir  pour  une clé de succès et de réussite  dans  le commerce et l’industrie. Depuis les premières  lancées,  (dans les foires de Tindouf, les marchés sous régionaux  des années 70  et jusqu’aux années 80), et, par un mariage intelligent entre l’industriel, le commercial traditionnel et moderne, Mohamed Ould Noueigheidh, l’actuel PDG du Groupe a  prolongé le parcours de son défunt père en  propulsant  les affaires de la famille dans la gestion moderne de l’entreprise.

Mohamed Ould Noueigheidh, (Financial Star), véritable profil de l’homme d’affaire du 21 ème siècle, pure produit de l’environnement des affaires de sa famile,  est aujourd’hui à la tête d’une des plus grandes richesses du pays. La richesse héritée des activités de son père, (une grande figure traditionnelle et influente de l’Adrar), a été renflouée par la dynamique de  Mohamed, ce jeune banquier père de la fusion financière entre la  BIMA et de la SMB en 1989 ». 

Mohamed Ould Noueigheidh, une longueur d’avance sur les autres.

Le PDG du Groupe Noueigheidh, avait déjà, tout au début de sa percée fulgurante  centré ses objectifs sur une dynamique de mise en place de multiples vecteurs orientés  sur la pêche,  l’énergie,  l’agro-alimentaire,  le dragage, la téléphonie mobile, vecteurs tous  axés surtout sur  des Partenariats Publics Privés (PPP). Malgré   que ses idées avaient été  volées en d’autres circonstances et à d’autres fins par des chasseurs  d’opportunités, cela n’avait pas empêché, Mohamed Ould Noueigheidh, héritier de la sagesse et de la foi commerciale de son père- de  persévérer et de travailler pour atteindre des objectifs encore plu performants.

Sur la Radio M,  la « petite radio » du Grand Maghreb (Algérie), radio à très grande audience, le PDG de la BNM, président du Groupe AON, Mohamed Ould Noueigheidh avait déjà en décembre 2016 annoncé les couleurs de l’objectif qu’il cherchait à atteindre pour contribuer au développer et son pays  et le Continent Africain. C’était lors  de la rencontre du  Forum Africain d’Investissement organisé au Centre International de Conférence d’Alger il  y’a six ans maintenant.

La vision, économique du mauritanien Ould Noueigheidh  tendait à recadrer les investissements au profit  de projets rénovateurs et à importants rendements pour contribuer à l’avancée de l’Afrique dans le domaine de l’émergence.

Six ans plus tard donc, le temps a donné une fois encore  raison à l’argentier mauritanien. Et conscient que les enjeux sont énormes autant pour le développement de   son pays que pour  l’Afrique, Mohamed Ould Noueigheidh a appelé  au travail sur la base de Partenariats Publics et Privés afin de trouver  des solutions émergentes aux  problèmes les plus handicapants pour de développement sur le continent.

Toujours fidèle à ses principes, fixés sur sa même trajectoire et pour joindre l’acte à la parole ( la promesse faite au chef de l’Etat lors de leur rencontre), le Président du Groupe AON,  Mohamed  s’est détaché du lot lors du  lancement de la Campagne Agricole de  Timbrera. 

Dans une déclaration faite lundi à Timbédra, Mohamed Ould Noueigheidh avait créé la surprise en   déclarant  que son Groupe Bancaire a mobilisé une enveloppe de 300  millions d’ouguiyas destinés à des prêts à conditions avantageuses et favorables pour les agriculteurs qui souhaitent répondre à l’appel du Chef de l’Etat qui avait  demandé  de faire  de l’autosuffisance alimentaire un objectif prioritaire.

Le  Chef de l’Etat avait  lancé un appel, l’argentier Mohamed Ould Noueigheidh comme il l’avait promis a mis doc  la main à la poche. Reste maintenant à savoir si l’intendance va suivre. C’est là tout la question.

Mohamed Chighali

Journaliste indépendant.