Accueil MAURITANIE Mauritanie: une historique ONG antiesclavagiste apporte son soutien à Ghazaouni

Mauritanie: une historique ONG antiesclavagiste apporte son soutien à Ghazaouni

757
0
PARTAGER
Mauritanie: une historique ONG antiesclavagiste apporte son soutien à Ghazaouni

Les ONG anti-esclavagistes, historiques et authentiques ont le courage de préserver leur lutte infaillible contre vents et marées quand le féodalisme et l’asservissement persistent, dénonçant de vive voix ces pratiques primitives et inhumaines.

Quand elles ne font pas de l’esclavage un fonds de commerce pour bénéficier de prébendes du pouvoir notamment des strapontins pour se murer dans le silence total devant toutes les obscénités de l’homme contre son frère l’homme, elles ne manquent pas d’exprimer leur satisfaction lorsque  les régimes affichent des bonnes intentions et prennent des mesures visant à panser correctement, progressivement et irréversiblement la béante fracture sociale entre les communautés d’une seule et unique Nation.

AHME, l’Association des Haratines de Mauritanie en Europe, dont il est question ici, vient de se positionner par rapport à l’actuel régime de Nouakchott dirigé par le président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, clamant haut et fort, une fois n’est pas coutume son soutien au locataire du palais ocre.

L’actuel président loin de donner entière satisfaction à l’ONG anti-esclavagiste, s’est tout de même distingué, par l’instauration sans précédent d’un climat d’apaisement et d’une concorde nationale quoiqu’encore relative, fait-elle remarquer.

Nous enregistrons « avec satisfaction la désignation dans la première équipe de l’actuel président des ministres Haratine dont deux de souveraineté : la justice, garde des sceaux et l’intérieur et la décentralisation », ajoute AHME, qui parlant en termes de chiffres dit : « le gouvernement comporte en plus de la primature 4 ministres, une première en Mauritanie. Aussi beaucoup de cadres Haratine frappés par l’embargo de l’injustice et délaissés par le passé sont désormais actifs dans l’administration publique, trois bonnes dizaines selon Biram Dah Abeid président du mouvement abolitionniste IRA ».

Et de poursuivre : « cette ouverture bénéfique aux laissés pour compte, créa de l’amertume au sein de beaucoup de suprémacistes tapis à l’ombre parmi eux certains s’affichant même proches de l’actuel président mais dont les agendas cachés sont destructeurs ».

Rappelant sa position restée inchangée depuis 20 ans, au cours desquels, elle est demeurée un rempart contre toutes les formes d’injustice et tenace à ses principes, elle souligne chercher à travers cette prudente démarcation à privilégier « l’objectivité que la surenchère », à exprimer son soutien aux « actes forts posés par l’actuel pouvoir » et à souhaiter la reconnaissance des partis et associations toujours censurés ainsi que le retour à son poste du journaliste écrivain Elkowry Sneibe.« 

Et si demain ce pouvoir venait de changer son fusil d’épaule, il trouvera AHME devant lui dure comme un rocher, comme elle l’a été toujours contre tous les pouvoirs chauvins depuis 2001 », conclut l’ONG anti-esclavagiste.

LIRE AUSSI Pour un soutien du pouvoir actuel Le 04 mai 2021 – Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E.)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here