Accueil MAURITANIE Mauritanie : Omicron est bien là et suscite l’inquiétude !

Mauritanie : Omicron est bien là et suscite l’inquiétude !

PARTAGER

Alors qu’entre 1 et 3 cas du variant Omicron avaient été détectés pour la première fois au Sénégal voisin, il y a quelques semaines, ce sont 14 contaminations à cette souche qui viennent d’être officiellement confirmées hier jeudi 30 décembre 2021 par les officiels mauritaniens.

Du coup les autorités qui ont à travers le parti au pouvoir, l’Union Pour la République (UPR), organisé samedi passé un meeting populaire dit de l’Equité, qui a mobilisé des milliers de personnes, ont décidé ipso facto d’interdire désormais les rassemblements, après avoir eu la grande imprudence voire l’inconscience de se mobiliser pour réunir autant de monde en période de Covid-19 et de recrudescence des contaminations à travers le monde du variant Omicron, notamment dans les pays voisins.

En effet, 76 cas de Covid à Omicron avaient été identifiés au Maroc, à la date du mardi 28 décembre 2021.

Le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait mis également tout récemment, en garde contre les très préoccupantes menaces du nouveau variant du coronavirus, Omicron, mais aussi du variant Delta toujours aussi présent, rappelle-t-on.

Ainsi ce rebondissement rendu officiel en Mauritanie, a été aussitôt suivi par une convocation d’une réunion d’urgence du comité interministériel chargé du suivi du Covid-19.

Supervisée par le Premier ministre Mohamed Ould Bilal, cette réunion a été sanctionnée par une série de mesures, destinées à juguler la hausse des cas de contamination dont en tête l’interdiction des rassemblements non essentiels, bien sûr après, la tenue du meeting monstre de l’UPR!.

Les autres mesures ont porté quant à elles sur la sensibilisation, qui doit être accentuée au niveau des wilayas, avec le soutien des équipes techniques du ministère en plus de réouverture des blocs hospitaliers initialement mis en service pour accueillir les patients atteints du Covid-19, avant d’être fermés après le passage des contaminations à la pandémie de 2 000 cas positifs à 40 seulement, au cours de la 3e vague du Covid-19.

D’autres dispositions seront aussi prises dont le renforcement des ressources humaines, l’intensification de la vaccination et l’accès conditionné, à partir du 10 janvier 2022 des espaces publics, par la présentation d’un schéma vaccinal complet.

Le ministre de la santé a d’ailleurs rappelé, la révision de la Mauritanie de sa stratégie vaccinale et l’intégration désormais la vaccination des adolescents, ainsi qu’une troisième dose, pour ceux qui en ont déjà pris deux.