Accueil MAURITANIE Mauritanie: Ayant maille à partir avec la justice, Aziz veut assister aux...

Mauritanie: Ayant maille à partir avec la justice, Aziz veut assister aux obsèques d’Idriss Déby

753
0
PARTAGER
Mauritanie: Ayant maille à partir avec la justice, Aziz veut assister aux obsèques d'Idriss Déby

C’est en février dernier, que le tribunal s’est abstenu de donner une suite favorable à la requête introduite auprès de ses services par le collectif de défense de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz et demandant une autorisation à l’ex Chef de l’Etat de sortir de la capitale, notamment vers son ranch situé à près de 250 km de Nouakchott.

Avec le ballet de défilés très attendu vers dans les prochaines 24 heures vers la capitale tchadienne Ndjaména, de Présidents et de Chefs de gouvernement, notamment Emmanuel Macron et des Etats du Sahel, pour assister aux obsèques du Maréchal Président tchadien décédé Idriss Déby Itno, l’ancien Chef d’Etat Ould Abdel Aziz a demandé de nouveau au pôle d’enquête chargé des crimes économiques et financiers d’être autorisé à se déplacer à l’étranger, afin de rendre un dernier hommage à feu Deby.

Un autre dédain porté à l’image de la justice, dés lors où ce même pôle d’enquête l’avait auditionné plusieurs heures lundi passé et s’apprête à l’entendre de nouveau dans trois jours.

Réagissant à cette demande, des internautes y ont vu un mépris inacceptable de l’ancien Président de la force de la loi, en osant solliciter une marge de liberté plus élargie.

C’est d’autant vrai qu’il est actuellement astreint à tourner en rond dans un périmètre de 15 km de rayon de la capitale et de pointer deux fois par semaine auprès de l’un des commissariats de police.

Avec les milliards rapatriés à l’étranger de l’ancien président et les délégations rogatoires adressées par la justice mauritanienne pour traquer ces fonds afin de les ramener au pays, Ould Abdel Aziz,  qui refuse par ailleurs de livrer aux limiers de la police économique les secrets de son empire financier, n’a aucune chance d’être perdu de vue.

En plus de cela, l’homme constitue pour certains une menace politique sérieuse et pourrait capitaliser un déplacement à l’étranger pour réhabiliter son image auprès de certains de ces amitiés internationales, tout en confiant au parti Ribat au pays auquel il a adhéré, d’intensifier son action politique afin de s’imposer comme force incontournable à court et moyen terme.

Aux dernières nouvelles, on apprend sur la foi de source médiatiques généralement bien informées à Nouakchott, la présence attendue du Président mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani aux côtés de ses pairs du G5 Sahel, aux obsèques de Déby.