Accueil MONDE L’heure de la vérité sonnera-t-elle pour le criminel Brahim Ghali ?

L’heure de la vérité sonnera-t-elle pour le criminel Brahim Ghali ?

330
0
PARTAGER
Droits Humains commis par les dirigeants polisariens, Brahim Ghali

L’heure de la vérité sonnera-t-elle pour le criminel Brahim Ghali ?

Que cela soit clair une fois pour toute ! La question du Sahara marocain est une cause Sacrée du peuple marocain et de toutes les forces vives de la Nation.

Raison pour laquelle, l’Ambassadrice marocaine à Madrid, actuellement à Rabat pour consultations, a annoncé de nouvelles représailles contre l’Espagne puisque certains milieux espagnols ont révélé leurs véritables intentions d’attenter aux intérêts supérieurs du Royaume du Maroc depuis sa récupération de son Sahara marocain en 1975.

Pour l’Ambassadrice marocaine, « le respect mutuel et la confiance entre les deux pays sont malheureusement remis en question aujourd’hui ».

De plus, le Chef de la diplomatie marocaine a récemment déclaré que le Royaume du Maroc romprait toutes relations avec l’Espagne si le soi-disant chef du polisario rentrait en Algérie sans que l’Audiencia Nacional ne prenne des mesures à son encontre pour les deux plaintes déposées pour des crimes présumés de génocide, torture et terrorisme, entre autres.

Aujourd’hui, Rabat annonce à nouveau des conséquences et le ton monte entre Rabat et Madrid et deux scénarii sont envisageables, à savoir :

1/ L’Espagne exfiltre Brahim Ghali dans les mêmes conditions que ceux emprunté pour enter en catimini en Espagne sous la fausse identité algérienne de Mohamed Benbattouch. Cela veut dire renvoyer Brahim Ghali en Algérie après un simulacre de procès en Justice pour rassurer ceux qui s’inquiètent au sein de la classe politique et médiatique du pays de l’indépendance de de la Justice espagnole, violemment remise en cause après cette affaire.

Une décision qui aura très certainement pour effet premier d’installer une rupture durable entre le Maroc et l’Espagne et plus aucun projet politique commun ne sera possible.

La tension et la méfiance seront par conséquent les seuls leviers des relations entre Rabat et Madrid puisque l’Espagne se sera comportée en ennemi assumé des intérêts vitaux du Maroc en s’alignant ouvertement sur les thèses polisariennes. Cela suppose ouvertement que Madrid préfère sacrifier son partenariat stratégique avec le Maroc pour plaire à l’Algérie.

2/ L’Etat profond espagnol, au grand dam de l’Algérie, assume son erreur et permet à la Justice espagnole de s’accomplir en toute indépendance. Dans ces conditions Brahim Ghali aura à payer pour tous les crimes qu’il a commis.

Le 1er juin 2021 sera un jour de vérité pour la Justice espagnole, les nombreuses familles de pêcheurs et citoyens espagnols assassinés et des Sahraouis marocains sauvagement tués ou torturés par ce décérébré de Brahim Ghali et les polisariens avec le plein accord des Généraux algériens.