Accueil ETATS-UNIE Les États-Unis “alarmés” par un probable déploiement des mercenaires Russe au Mali...

Les États-Unis “alarmés” par un probable déploiement des mercenaires Russe au Mali qui ont massacré les peules

PARTAGER
Les États-Unis

Les États-Unis d’Amérique se disent ”alarmés” par un déploiement potentiel des forces du groupe Wagner soutenues par la Russie au Mali, dans un communiqué publié, mercredi, par le département d’État américain.

« Nous sommes alarmés par un déploiement potentiel des forces du groupe Wagner soutenues par la Russie au Mali », indique le communiqué. Et d’ajouter : « Nous comprenons que l’accord annoncé qui coûte 10 millions de dollars par mois détourne de l’argent qui pourrait être utilisé pour soutenir les forces armées maliennes et les services publics pour payer le déploiement des forces du groupe Wagner d’Evgueni Prigojine​​​​​​​ au Mali ».

Le document explique, en outre, que « les forces de Wagner qui sont connues pour leurs activités déstabilisatrices et leurs violations des droits humains n’apporteront pas la paix au Mali, mais déstabiliseront davantage le pays ».

« Evgueni Prigojine est sanctionné par les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Union européenne dans le cadre de ses relations avec le ministère de la Défense de la Fédération de Russie et de ses efforts pour renverser les processus démocratiques américains » note, encore, le département d’Etat.

Et de souligner que le groupe Wagner, sanctionné par les États-Unis, a été impliqué dans des abus et des actions qui menacent la paix, la sécurité, la stabilité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République Centrafricaine (RCA).

La même source rapporte qu’« en République centrafricaine, des éléments de Wagner ont procédé à des exécutions extrajudiciaires de membres de communautés peules à majorité musulmane » avant d’ajouter que ” les pays qui connaissent des déploiements du groupe Wagner à l’intérieur de leurs frontières se retrouvent bientôt plus pauvres, plus faibles et moins sûrs en donnant comme exemple la Libye, la RCA, l’Ukraine et la Syrie”.

« Dans ces endroits, les forces de Wagner ont attisé les conflits et accru l’insécurité et l’instabilité, causant la mort de soldats et de civils locaux et sapant la souveraineté nationale tout en épuisant le trésor national et en détournant des ressources essentielles qui auraient pu être utilisées pour renforcer les capacités des forces armées », affirme-t-on.

AA