Accueil MAURITANIE La chevronnée MEDD retire le pouvoir de signature à son SG

La chevronnée MEDD retire le pouvoir de signature à son SG

PARTAGER

La chevronnée et ex fonctionnaire internationale, l’actuelle Ministre mauritanienne de l’Environnement et du Développement Durable, en l’occurrence Mariem Bekaye, vient de consacrer, une fois n’est pas coutume, au pays de la tribu, de la région et du népotisme, le prestige de l’Etat, en retirant le pouvoir de signature au secrétaire général du Département, Mohamed Ould Ahmedoua.

Ce dernier était semble-il très confiant dans ses réseaux politiques pour n’avoir jamais pensé que la ministre Mint Bekaye, ne laissera pas intimider par les pesanteurs extra-administratives et contraires à l’exercice de son autorité, elle qui a été sollicité par le président Ghazaouni  pour mettre de l’ordre dans cette vache à lait qu’est le MEDD

La mesure retrait du pouvoir de signature intervient à la suite d’un différend entre Mme la ministre et le secrétaire général Ould Ahmedoua, qui s’est accentué ces derniers temps, au point de conduire à ces nouveaux rebondissements, très rares en Mauritanie.

Un arrêté de 3 articles (ci-après) portant le numéro 000232, signé par la MEDD Mint Bekaye en date du 7 mars 2022, matérialise cette suspension dus pouvoir de signature

Article premier de l’arrêté relatif à la nouvelle délégation de signature

Article premier : une délégation de signature est accordée à Monsieur Hacen Maouloud, Conseiller technique chargé du développement durable au ministère de l’environnement et du développement durable pour entreprendre une série de décisions dont celles d’animer, coordonner et contrôler les activités du département et assurer le suivi administratif des dossiers et des relations avec les institutions extérieures.

Articles 2, 3 et 4 de l’arrêté relatif à la nouvelle délégation de signature

Article 2 : un spécimen de signature en deux copies sera envoyé à l’ordonnateur délégué et au contrôle financier,

Article 3 : sont abrogés toutes les dispositions antérieurs contraires au présent arrêté, notamment l’arrêté n° 812/MEDD/ du 1er juillet 2021, portant délégation de signature au Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et du Développement Rural

Article 4 : Le présent arrêté sera publié au journal officiel de la République Islamique de Mauritanie

Ces rebondissements interviennent à un moment où le Premier ministre est en déplacement au Maroc, dans le cadre de la réunion attendue ce week-end de la haute commission mixte de coopération mauritano-marocaine.

Il est incontestable que ce dossier, nécessitera un dénouement au haut de la pyramide Etat, notamment du Président Ould Ghazaouni, qui doit prendre au sérieux ces évolutions très nuisibles pour la continuité de son projet de société notamment en matière d’environnement et de développement.

Donnera alors-t-il raison à la raison en prenant le parti de Mint Bekaye ou sera-t-il pris dans le tourbillon de la tribu et de la région en volant au secours du SG désormais réduit à la figuration, après avoir été une pièce maitresse de l’action du Département

Toujours est-il que l’arbitrage attendu sera déterminant pour jauger le degré du prestige de l’Etat