Accueil Economie Hodh Charghi : 100 millions $ pour la dynamique de croissance

Hodh Charghi : 100 millions $ pour la dynamique de croissance

PARTAGER

Les besoins de financement de la stratégie régionale au niveau du Hodh Charghi, visant à créer une dynamique de croissance autoentretenue, sont estimés à 3,7 milliards d’Ouguiya, soit près de 100 millions de dollars.

C’est le Premier ministre mauritanien Mohamed Ould Bilal Messaoud qui en a fait la révélation au cours d’une table organisée ce samedi 27 novembre courant à Néma, la capitale de la wilaya.

Ces milliards sont indispensables pour mettre en œuvre une politique de développement harmonieux de cette wilaya, sur la base de l’exploitation et de la transformation de ses ressources, a affirmé le PM.

“Un développement que nous voulons porté par des acteurs publics et privés travaillant en parfaite collaboration, dans le cadre d’une Stratégie de croissance régionale accélérée et de prospérité partagée, déclinaison à l’échelle régionale de la SCAPP, et structurée autour d’un portefeuille de 29 projets, concourant à l’atteinte de trois objectifs principaux”, a-t-il ajouté, les énumérant comme suite : la mobilisation du potentiel de croissance de la wilaya, le développement de son capital humain, et le renforcement de sa gouvernance.

Et d’assurer que cette stratégie régionale constituera certainement un jalon important sur la voie du développement économique du Hodh Echarghi, “que nous voulons inclusif, endogène, créateur d’opportunités d’emplois et respectueux de l’environnement”.

S’adressant aux bailleurs de fonds et aux partenaires, le Premier ministre dira :

“J’invite donc nos partenaires et nos acteurs économiques à appuyer et accompagner les efforts du Gouvernement pour mobiliser les moyens financiers requis à cet effet. J’invite tout particulièrement nos hommes d’affaires, nationaux et locaux, à accompagner la dynamique qui naitra de cette table ronde, en s’investissant davantage dans le développement local de cette Wilaya.

Ould Bilal avait au préalable fait l’état des lieux de la problématique de développement local dont est exposée cette wilaya, passant en revue un ensemble de statistiques qui laissent entrevoir le souci des Pouvoirs Publics de s’investir dans le Hodh Charghi dont les potentialités considérables nécessitent un catalyseur permettant de jeter les bases véritables et solides pour l’émergence d’un développement régional irréversible appelé à devenir à long terme un pôle de portée nationale dans l’économie nationale.

“Le Hodh Echarghi est l’une des wilayas les plus peuplées du pays, avec une incidence de pauvreté des plus élevées, et abritant près de 12 % de la population nationale, dont 53% ont moins de 20 ans et 67% vivent en milieu rural”, a-t-il mis en exergue.

“C’est dire à quel point les défis du développement économique et social qui se posent à notre pays se concentrent dans cette région qui fait face, par ailleurs, aux aléas du désordre climatique et aux difficultés que connaît la région sahélienne”, a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : “toutefois, elle offre d’énormes potentialités de développement animales, agricoles et hydrauliques”, disant enfin que “c’est pour valoriser ces potentialités que le Gouvernement, a décidé d’organiser cette table ronde pour mettre en œuvre une politique de développement harmonieux de cette wilaya, sur la base de l’exploitation et de la transformation de ses ressources”.