Accueil MAURITANIE Exactions 1989-1990 : la nomination d’un présumé tortionnaire dénoncée

Exactions 1989-1990 : la nomination d’un présumé tortionnaire dénoncée

470
PARTAGER
Exactions 1989-1990 : la nomination d'un présumé tortionnaire dénoncée

Les réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Mali organisent un point de presse au siège de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme ( RADDHO) ce lundi 20 septembre à 10 heures.

Ce point de presse, selon leur communiqué, vise à dénoncer publiquement la nomination du Général de Division Ali Zayed Moubarak Al-Khair de l’armée mauritanienne au poste de Commandant de l’Etat-major conjoint au sein de la MINUSCA en RCA.

Pour rappel, dans les années 1990, le Général Zaed servait au grade de Lieutenant en charge des renseignements à F’derik dans le nord-est de la Mauritanie. Durant cette période, des centaines d’éléments de l’armée mauritanienne, Afro-Mauritaniens originaires de la vallée du Fleuve Sénégal, furent arrêtés pour tentative de renversement des institutions de l’Etat.

Une répression particulièrement meurtrière s’en est suivie. Durant ces années-là, plusieurs centaines d’éléments Afro-Mauritaniens de l’Armée ont été victimes de tortures, traitements inhumains et dégradants et d’exécutions extrajudiciaires.

Les survivants de ces violations graves des droits humains et des ONG internationales des droits de l’homme ont établi une liste des auteurs de ce que celles-ci avaient, à l’époque, qualifié de crimes contre l’humanité et d’épuration ethnique. Le nom du Général Zayed figure sur cette liste.

Lerat.net