Accueil Afrique UA-UE : Les principales décisions du sommet de Bruxelles

UA-UE : Les principales décisions du sommet de Bruxelles

PARTAGER

Le 6e sommet UE-Afrique, qui s’est tenu vendredi 17 et vendredi 18 février à Bruxelles, a été clôturé hier. à l’issue de sommet, les pays de l’union africaine et ceux de l’union européenne on « adopté une déclaration sur une vision conjointe pour 2030 ».

Dans la déclaration finale de sommet, adoptée à l’unanimité, a porté essentiellement sur un « partenariat rénové » qui inclut initialement le lutte conre le covid-19, les partenariats d’investissement et le question migratoire.

il s’agit donc d’un « partenariat rénové », avec notamment le lancement d’une stratégie européenne d’investissements et une aide pour produire les vaccins anti-covid-19 dans le confinent africain.

« Notre vision commune (…) a pour objectif de consolider un partenariat renouvelé pour la solidarité, la sécurité, le paix, le développement économique durable », peut-on lire dans le déclaration.

Vaccins covid-19 et programmes d’investissements

Sur le volet sanitaire, les européens se son engagés à aider les pays africains à produire sur leur sol les vaccins à arn messager. il s’agit d’un programme dévoilé vendredi par l’organisation mondiale de le santé (oms). l’ue a également promis de fournir à l’été un total cumulé d’au moins 450 millions de doses de vaccins anti-covid aux africains.

Dans le sillage de la lutte contre l’épidémie de coronavirus, l’UE a décidé de mobiliser 425 millions d’euros pour accélérer les campagnes de vaccination en soutenant le distribution les doses et le formation les équipes médicales.

à ce propos, les dirigeants de l’UE on rappelé leur opposition à une levée les brevets les vaccins, réclamée par leurs homologues africains. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de « transfert encadré de technologies », souligne-t-on encore.

Dans le souci « d’aider les projets voulus et portés par les africains », les pays de l’union européenne ont lancé une stratégie globale d’investissements dotée d’au moins 150 milliards d’euros sur sept ans.

le priorité dans le cadre de ce programme sera donnée aux infrastructures de transport, réseaux numériques et énergie. le déclaration précise à ce propos que cela se fera tout en garantissant « une gouvernance responsable, transparente, inclusive ».

La question migratoire

Concernant la question migratoire, le sommet UA-UE a préconisé de donner la priorité « aux efforts d’améliorations effectives en matière de retour, de réadmission et de réintégration ». Ainsi, « les régimes d’asile serontt renforcés en vue d’offrir un accueil et une protection adéquats aux personnes qui y on droit ».

or, le souci a également été de combattre le problème dans sa source ; « nous continuerons à nous attaquer aux causes profondes de le migration irrégulière et les déplacements forcés et renforcerons notre coopération pour remédier à tous les problèmes liés à le migration », lit-on encore dans le document.

cependant, le déclaration ajoute : « dans le respect les besoins, les compétences et les cadres juridiques nationaux, les voies de migration légale continueront à être développées entre les deux continents et à l’intérieur de confinent africain »

Algerie360.com