Accueil MAURITANIE Nouakchott : Trop de commissariats de police, plus d’insécurité!

Nouakchott : Trop de commissariats de police, plus d’insécurité!

PARTAGER

La sécurité urbaine doit miser en premier sur le qualitatif au lieu du quantitatif. Les paisibles citoyens de la capitale Nouakchott et des wilayas de l’intérieur du pays ont plus besoin de flics aguerris et déterminés que de policiers trimballant ici et là et parfois, ce qui frise le ridicule, ont des connivences avec les criminels, lesquels se retrouvent souvent en dépit de la gravité de leurs délits, relâchés sur les sentiers de la récidive, motivés en cela par la couverture et l’impunité.

Mais paradoxalement en cas d’espèces, dépensiers à l’extrême notamment des fonds publics et plus épris pour le quantitatif que le qualitatif, les autorités sont plus enclines par la construction destruction immobilière quye par l’investissement dans les ressources humaines.

En atteste cette récente inauguration organisée en toutes pompes par les autorités supérieures du pays de trois commissariats de police, semble-t-il plus pour célébrer à leur façon le 61e anniversaire de la fête de l’indépendance nationale de notre pays, que pour renforcer la sécurité et faire front à sa recrudescence dans la ville.

C’est d’autant vrai, qu’une fois inaugurés les trois commissariats se transformeront dans un court terme en bâtiments désertés, dés lors où les ressources humaines appelées à y exercer leur mission font cruellement défaut, non seulement en matière d’effectifs mais aussi par manque de professionnalisme.

“Comme déjà signalé dans nos précédentes colonnes, la criminalité a repris relativement vigueur en divers quartiers de Nouakchott, après une importante baisse au cours de l’été passé. Les observateurs expliquent ce retour par l’assoupissement de l’effort sécuritaire mené depuis quelques mois”, écrivait récemment le confrère “Le Calame”, selon lequel « les patrouilles de la police ont complètement cessé en plusieurs parties de la ville », affirment-ils, « celles des gardes et gendarmes deviennent de plus en plus rares ».

Selon “Essahraa”, la police nationale a annoncé, le mercredi 17 novembre courant dans la soirée, l’arrestation d’un groupe criminel, soupçonné d’avoir perpétré des vols à main armée dans la capitale Nouakchott.

“Les suspects sont accusés notamment d’avoir pris d’assaut deux agences de transfert d’argent au cours de la première quinzaine de ce mois”, dit le confrère.

La construction de ces trois commissions : (le commissariat de Teyarett 3 dans la wilaya de Nouakchott au nord, la commission Sebkha 3 dans la wilaya de Nouakchott ouest et le commissariat d’Arafat 2 dans la wilaya de Nouakchott sud) s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les hautes autorités du pays représentées par la Direction générale de la Sécurité nationale, afin de permettre au secteur de la police nationale de s’acquitter des taches qui lui incombent, indiquent des sources officielles.

Les trois bâtiments de commissariats ont été édifiés sur du budget de la direction générale de la Sureté nationale. Ces commissariats ont été construits conformément aux normes scientifiques et techniques appropriées au travail de la police, et les travaux ont été achevés par des entreprises nationales contractantes et avec les spécifications requises dans les délais impartis.