Accueil Politique Mauritanie : La cartographie électorale suscite une vague d’indignation généralisée

Mauritanie : La cartographie électorale suscite une vague d’indignation généralisée

PARTAGER

Ceux qui pensent comme d’habitude, que seul le sud mauritanien où les négromauritaniens sont majoritaires sont indignés par la récente cartographie électorale et politique, fabriquée en toutes pièces par les pontes du régime en place, par la main interposée du ministère de l’intérieur et de la décentralisation, via ses taupes implantées à travers le pays au sein de l’administration tribaliste et clientéliste, doivent savoir qu’ils se sont de nouveau trompés et fait les frais des préjugés.

En effet des voix frustrées par cette carte de mauvaise intention politique commencent à se faire entendre à travers toutes les wilayas du pays sans exception aucune, là même où les acteurs politiques de la majorité pourrait s’accorder le sacrifice du silence pour ne pas embarrasser le pouvoir qu’ils servent à toutes les occasions et qui prête en retour attention à leurs caprices les plus antidémocratiques et les plus fous.

Le rapport du ministère de l’Intérieur s’est caractérisé par la précipitation dans le diagnostic de la cartographie politique, a affirmé, l’air consterné, l’ancien sénateur de la Moughataa de Tintane Cheibani Ould Ayé Ould Cheikh Ahmed (en haut à gauche), selon lequel, les groupes triés  par le wali du Hodh Gharbi, même s’ils jouissent de leur poids politique, .”ils ne représentent pas tout.”

Le document a provoqué un ressentiment généralisé chez les populations locales, en raison de son manque de considération des rapports réels de forces politiques au niveau de la wilaya, a-t-il dit, s’interrogeant quel mobile a conduit à cette hypocrisie envers les citoyens et leurs représentants en ce moment critique et à leur coller des représentants qui ne sont pas élus ?

 « C’est quoi ce nouveau modèle dans la gestion des peuples ? a-t-il questionné.

Item pour l’alliance du Hodh Gharbi, selon laquelle, le très controversé document illustre à tous les égards la déconnection totale de l’administration du citoyen.

La cartographie politique du ministère de l’intérieur publiée par le site Alakhbar prouve la crédibilité des propos du président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, selon lesquels, l’administration se trouve à une distance éloignée du citoyen, mettant en exergue l’urgence de la prise de mesures assurant la mise en place d’un édifice public impartial et transparent.

Le groupe a exprimé par ailleurs sa dénonciation et son indignation face à l’empressement de ceux qui ont élaboré le document, dans le but de minimiser les partisans du Président sur la scène politique, en omettant des blocs politiques significatifs et des élus de l’Union Pour la République (UPR), le parti au pouvoir, en plus de la Majorité fidèle à son projet de société.

La cartographie de l’intérieur et malhonnête et occulte les bâtisseurs de la moughataa de Toueil, a affirmé pour sa part, le cadre et acteur politique Mohamed Ould Dié (en haute à droite), soulignant selon lequel, les habitants n’ont pas caché leur profonde indignation en prenant connaissance du contenu dudit document.

Nous dénonçons cette cartographie qui fait table rase des bâtisseurs de Toueil et ses premiers habitants, a dit Ould Dié. .Ce n’est là que des cas non exhaustifs du sentiment de frustration et d’indignation manifesté par les forces politiques locales, qui s’étonnent de cette volonté de vouloir les ignorer, promettant de démasquer tout ce cinéma à la première échéance électorale qui se présente, pour montrer leur suprématie incontestée sur l’échiquier politique régional et départemental.