Accueil Afrique Vers le lancement d’une ligne maritime entre Agadir, Dakar et Abidjan

Vers le lancement d’une ligne maritime entre Agadir, Dakar et Abidjan

PARTAGER
Navire

Les producteurs d’Afrique du Nord lorgnent de plus en plus le lucratif marché ouest-africain. Une belle alternative aux marchés occidentaux qui sont moins accessibles avec des conditions d’exportation parfois trop rigoureuses.

L’ouverture d’une ligne maritime est en projet pour relier le port d’Agadir au Maroc et ceux d’Afrique de l’Ouest. Driss Boutti, président de la confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), pour la région de Souss Massa, a fait savoir, le mercredi 8 juin, qu’une convention devrait être signée d’ici 2 semaines pour faciliter la concrétisation du projet.

La liaison sera opérée par des navires rouliers qui transporteront des gros porteurs et leurs chargements ainsi que des conducteurs pour les débarquer dans les ports d’Abidjan et de Dakar. Selon le responsable du patronat de la région, la ligne devrait être lancée entre fin août ou début septembre prochains.

Le projet permettra d’opérer un transfert, vers les voies maritimes, des chargements de produits frais, de fruits et légumes transportés au quotidien par une centaine de camions à destination des pays de l’Afrique subsaharienne, notamment le Mali, le Sénégal, la Mauritanie, la Côte-d’Ivoire, le Burkina Faso, etc. Ceci devrait résoudre certains défis qu’implique le mode routier, notamment les coûts élevés de transport, la durabilité et la sécurité des routes, l’impact environnemental, etc.

Le Maroc, par la mise en œuvre de ce projet se positionne en tant que challenger direct de l’Algérie qui voit dans les États ouest-africains de véritables marchés pour l’écoulement de ses productions agricoles et industrielles.

En fin février dernier, l’Algérie a lancé une route maritime qui la raccorde à la Mauritanie et a annoncé l’ouverture de nouvelles liaisons aériennes, de même que la construction d’une route de 775 km reliant Tindouf à Zouérat. Ces projets avec la Mauritanie sont assez stratégiques et visent à faire de ce dernier la principale passerelle pour accéder aux autres États ouest-africains, étant donné sa proximité avec le Sénégal

Agenceecofin