Accueil Afrique Mali : Paris et Nouakchott pas sur la même longueur d’onde*

Mali : Paris et Nouakchott pas sur la même longueur d’onde*

PARTAGER

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a préféré décliner l’invitation du chef de l’Etat français Emmanuel Macron pour le mini-sommet sur le Sahel organisé à Paris.

Ould Ghazouani a préféré se rendre à Bruxelles pour prendre part au sommet Union Européenne-Union Africaine. Une manière, selon des sources bien informées à Nouakchott, de signifier au locataire de l’Elysée le mécontentement des autorités mauritaniennes quant à la gestion du dossier malien par la France.

Emmanuel Macron, qui a annoncé ce jeudi 17 février, a ordonné le retrait des troupes françaises du Mali et donc la fin des opérations Barkhane et Takuba dans ce pays en prise avec le terrorisme islamiste. A Nouakchott, ce départ des Français et des européens laisse le flanc est mauritanien à découvert. En plus, c’est aujourd’hui la Russie qui devient l’acteur principal au Mali. Un nouveau joueur que les dirigeants mauritaniens ne connaissent pas très bien et dont ils se méfient énormément.

C’est donc normal, selon les sources de Maghreb-intelligence que le président Ould Ghazouani n’envoie que son ministre des Affaires étrangères pour le représenter à Paris. « Les Mauritaniens, pourtant très actifs dans la lutte contre le terrorisme, pensent qu’ils n’ont pas été traité par les Français comme des partenaires à part entière. Cela les a mis en colère », nous affirme un ancien diplomate français qui connait bien le pays du 1 million de poètes.

  • Titre source: Désaccord sur le Mali : le président mauritanien Ould Ghazouani snobe Emmanuel Macron

Maghrebintelligence