Accueil MAURITANIE Le Président Ghazouani pète le plomb … le gouvernement tremble!

Le Président Ghazouani pète le plomb … le gouvernement tremble!

PARTAGER

Le retentissant procès fait dernièrement par le Président mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, à ses ministres, accusés d’amateurisme légendaire face à l’attente et la demande des citoyens d’un service public bien fait et assuré avec diligence et abnégation et de persister à brosser des tableaux reluisants d’activités sans utilité et onéreuses pour le Trésor public, menées par leurs départements, n’est pas resté sans vain.

En effet, le lendemain, comme pris par une grande panique et un sentiment de culpabilité face à cette vérité crue, qui n’échappe plus à l’homme fort de Nouakchott, qu’est l’absence dans le pays d’une administration patriotique et dévouée à l’accomplissement de sa noble mission, le gouvernement a décidé de bouger sans tarder et de rectifier ses interactions médiocres pour ne pas dire inexistantes avec le citoyen abandonné à son triste sort.

Parmi les premières réactions positives qu’on peut inscrire dans le cadre de la réactivité du gouvernement au mécontentement du Président Ould Ghazouani et non dans des actions que des ministères ou des sociétés étatiques comptaient faire dans leur agenda, on peut citer les deux principaux faits suivants :

Réunions conjointes entre les ministres et les Walis

Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a tenu hier vendredi 25 mars courant, une série de réunions séparées, présidées par son Patron Mohamed Salem Ould Merzoug, de réunions , en présence de certains membres du gouvernement et des walis.

“Les rencontres ont servi de cadre pour aborder de manière détaillée, tout ce qui est de nature à contribuer à accélérer, à travers le suivi, la coordination, la réponse rapide et la détermination hiérarchisée des priorités, l’exécution des services, programmes et projets destinés aux citoyens”, indique un communiqué du ministère de l’intérieur, qui motive ce réveil gouvernement d’un long sommeil, par le souci d’interagir avec « la teneur du discours de Son Excellence le Président de la République, Monsieur. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, en date d’hier 24 mars 2022, conformément aux orientations et instructions données par Son Excellence aux walis, au cours de l’audience qu’il leur a accordée hier soir et dans le souci de concrétiser la nouvelle approche visant à assurer la mise en œuvre de la politique de rapprochement du service public des citoyens”

“Il a été question au cours des rencontres et de manière détaillée, de tout ce qui est de nature à contribuer à accélérer, par le suivi, la coordination, la réponse rapide et la détermination hiérarchisée des priorités, la mise en œuvre des services, programmes et projets destinés aux citoyens”, précise ledit communiqué.

“Les réunions se sont focalisées, dans leur globalité, sur les meilleurs moyens et les solutions les plus efficaces pour faire face aux divers problèmes posés aux citoyens dans les différentes wilayas du pays et à tous les niveaux de la vie, afin d’apporter au plus vite les solutions idoines et de façon garantissant, suivant les directives de Son Excellence le Président de la République, la dignité du citoyen et le prestige de l’État”, ajoute le communiqué précité.

La SNDE met en place un dispositif facilitant l’accès des citoyens à ses services

La Société Nationale des Eaux (SNDE) a publié pour sa part, hier vendredi, une circulaire, dans laquelle, elle engage ses services à se conformer désormais, à un ensemble de mesures se rapportant à ses relations avec les bénéficiaires de ses prestations.

“L’adoption de ce règlement intervient conformément aux hautes orientations de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, visant à prêter attention au citoyen, à préserver sa dignité et à lui assurer un accès aisé au service, loin de toute contrainte”, précise la SNDE, laquelle, a fait mention de 8 directives suivantes, auxquelles son personnel doit formellement se conformer, pendant leur interaction avec les bénéficiaires de ses prestations.

1- Prendre en considération un délai d’au moins une semaine entre l’émission et la réception de la facture et la date limite de paiement,

2- S’employer à faire parvenir un avertissement écrit au client concerné, avec un délai d’une semaine au moins, à compter de la date prévue pour la suspension du service dont il bénéficie,

3- Interdiction de procéder de manière directe aux mesures de suspension du service au dernier jour de la semaine et en dehors des jours de permanence

4- Permettre aux clients nécessiteux d’obtenir un rééchelonnement du paiement de leurs arriérés suivant un échéancier à déterminer en coordination avec la direction commerciale, afin d’éviter de recourir à la procédure d’arrêt du service,

5- Assurer l’installation du branchement domestique dans un délai n’excédant pas dix jours ouvrables et pour un coût financier ne dépassant pas 1 000 nouvelles ouguiyas, en l’absence de tout imprévu technique,

6- Assurer un traitement positif et efficace des cas introduits par les bénéficiaires et œuvrer à leur règlement en les soumettant aux autorités compétentes et en assurant leur suivi jusqu’à la prise de la décision nécessaire qui s’y rapporte,

7- Relancer quotidiennement auprès des services concernés les dossiers soumis pour lesquels aucune réponse n’a été enregistrée,

8- Veiller à gagner la confiance des clients de la société et à faire régner une image stéréotypée positive de la SNDE, comme moyen d’améliorer sa réputation d’édifice public au service du citoyen.

Et de conclure : “des services chargés de relations publiques et de l’accueil des visiteurs au siège central de la société, en vue d’améliorer la qualité de son interaction avec le citoyen, seront créés et redynamisés”.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.