Accueil MONDE Le Parlement Européen devrait cesser de se croire au temps des protectorats...

Le Parlement Européen devrait cesser de se croire au temps des protectorats et de la colonisation

242
0
PARTAGER
Le Parlement Européen devrait cesser de se croire au temps des protectorats

Le Parlement Européen a voté, le 10 juin 2021, un texte qui met en cause l’utilisation par le Royaume du Maroc des contrôles aux frontières et de la migration, notamment des mineurs non accompagnés, comme moyen de pression politique sur un Etat membre de l’Union Européenne.

Ce texte, proposé par des parlementaires espagnols et adopté par 397 voix favorables, 85 contre et 196 abstentions n’est qu’une manœuvre visant à européaniser une crise bilatérale entre le Maroc et l’Espagne car le texte n’a point de force contraignante sur le Royaume marocain.

Il va s’en dire que cette Résolution du Parlement Européen a fait sortir de ses gonds le Parlement Pan-Africain, qui, dans un communiqué de son Président sortant et Ambassadeur de bonne volonté, Monsieur Roger Nkodo Dang, publié le 10 juin 2021, a tenu à rappeler au strict respect des engagements pris par le Parlement Européen et le Parlement Pan-Africain pendant le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernements de l’Union Africaine et de l’Union Européenne tenu à Abidjan en 2017 entre autres.

Le Parlement Européen ne doit pas s’impliquer dans la crise entre le Royaume du Maroc et l’Espagne, car il s’agit d’une crise bilatérale qui peut être résolue par des moyens diplomatiques ou à l’aide d’une négociation directe, a affirmé le 10 juin 2021 le Président sortant du Parlement Pan-Africain (PAP), Roger Nkodo Dang.

Le Parlement Pan-Africain appelle son homologue européen à s’abstenir de toute prise de position susceptible d’exacerber les tensions et appelle les deux parties à résoudre la crise dans un cadre bilatéral direct.

De plus, le Parlement Pan-Africain ne peut que se féliciter de la décision du Roi Mohammed VI pour le retour de tous les mineurs marocains non accompagnés, entrés illégalement dans l’Union Européenne. « Les faits prouvent que le Royaume du Maroc joue son rôle dans la lutte contre le terrorisme, l’immigration illégale et la traite des êtres humains, dans le respect des principes et des exigences du partenariat qui l’unit à l’Union Européenne et à son environnement régional », a affirmé Roger Nkodo Dang.

De même que dans son communiqué, Monsieur Roger Nkodo Dang, a réaffirmé que le Maroc joue également un rôle important dans la gestion du dossier de la migration en Afrique, « ce qui a été félicité à maintes reprises par les Chefs d’Etat et de Gouvernements africains, ayant désigné Sa Majesté le Roi Mohammed VI Champion de la Migration en Afrique ».

A relever que dans le cadre de sa politique de partage d’expérience, particulièrement en matière de migration, le Maroc a pris l’initiative d’abriter le premier centre africain dédié à l’étude et à l’examen de ce fléau, désormais intitulé « l’Observatoire Africain des Migrations », s’est-il enorgueilli.

En conclusion, le Parlement Pan-Africain se félicite de la décision du Roi Mohammed VI pour le retour de tous les mineurs marocains non accompagné.

Quant aux parlementaires européens, ils devraient savoir que le temps des protectorats et des colonisations est bel et fini depuis belle lurette. Ils devraient lire un peu l’Histoire avec un H majuscule. L’Afrique est libre et à son mot à dire quant au choix de ses partenaires. Elle ne dépend de personne que cela soit clair et nette une bonne fois pour toute !

Et comme l’a si bien dit le Ministre marocain des Affaires Etrangères, dans un communiqué publié le 11 juin 2021, « Le Maroc n’a, du reste, pas besoin de caution dans sa gestion de la migration. La posture du professeur et de l’élève ne fonctionne plus. Le paternalisme est une impasse. Ce n’est pas la punition ou la récompense qui induit des comportements, mais la conviction d’une responsabilité partagée ».

A bon entendeur, salut !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here