Accueil MAURITANIE Le gouvernement défend le caractère apolitique des tournées présidentielle à l’intérieur

Le gouvernement défend le caractère apolitique des tournées présidentielle à l’intérieur

PARTAGER
Le gouvernement défend le caractère apolitique des tournées présidentielle

Le Trarza vit depuis quelques jours au rythme d’une effervescence croissante, où les différentes forces politiques locales notables élus, cadre et hommes d’affaires, se rivalisent ardemment, pour manifester leur soutien au président de la République Mohamed Ould Cheikh Ghazaouni, qui devra se rendra dans la capitale de cette wilaya le samedi 23 juillet courant.

Une ébullition qui caractérise toutes les visites présidentielles que la Mauritanie a connu depuis les années 80 du siècle passé jusqu’à 2019, dernière année de règne de l’ex Chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz où les tournées à l’intérieur du pays étaient un véritable carnaval, organisé sur de fond de compétition des allégeances au maitre du palais afin de bénéficier de ses largesses et des prébendes, notamment en termes de nominations dans les hautes fonctions de l’Etat des fils du fief, souvent non diplômés.

Une mauvaise règle politique à laquelle, l’actuel président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani tente difficilement d’être l’exception, si l’on se fit à la plaidoirie faite dans ce sens par le Porte-parole du gouvernement Mohamed Moctar Ould Dahi en sa faveur.

Répondant à une question dont l’auteur s’interroge qu’elle est véritablement la différence entre la visite en cours de préparation de Ould Ghazouani et celles de ses prédécesseurs, qui étaient des tournées purement carnavalesques et proprement politiques, ne touchant pas réellement les problèmes posés en permanences aux populations visitées, le porte-parole, a bataillé fort pour prouver le caractère apolitique des déplacements de Ghazouani à l’intérieur du pays.

Les visites effectuées par le président Ould Ghazouani dans les wilayas s’articulent sur trois axes principaux a-t-il affirmé, à savoir :

–         Avant la visite, dans le but d’identifier tous les problèmes posés à toutes les wilayas et à toutes les zones et où la plupart des disfonctionnements trouvent souvent des issues, 

–         La seconde visite au cours de laquelle, le président constate en personne et sur le terrain, écoute directement, reçoit des rapports de toutes parts, rencontre certaines personnes et trouve des solutions à d’autres problèmes, 

–          La troisième visite qu’est l’occasion pour le président de former une commission ministérielle chargée du suivi des décisions et des engagements qui avaient été pris au cours de la visite.

Le Porte-parole a illustré sa défense des déplacements du président, en donnant des exemples dont les visites effectuées par le président Ould Ghazouani au Hodh Charghi et à M’Bout au Guidimakha, où des commissions sont mises en place pour faire l’inventaire de ce qui a été réalisé sur les engagements, ce qui avance et ce qui tergiverse et pourquoi.