Accueil Afrique 15 morts dans des attaques contre deux détachements militaires

15 morts dans des attaques contre deux détachements militaires

PARTAGER

Quinze personnes, dont neuf soldats burkinabés, ont été tuées hier dimanche et une trentaine blessées, lors d’attaques jihadistes simultanées contre deux détachements militaires dans le nord du Burkina Faso, a indiqué l’armée dans un communiqué.

« Les détachements militaires de Gaskindé et de Pobe Mengao ont été les cibles d’attaques terroristes dans la matinée du dimanche 24 avril 2022 », selon un communiqué de l’État-major, qui évoque deux attaques « simultanées » qui visaient les bases militaires et « les populations civiles ».

« On dénombre pour l’attaque de Gaskindé neuf décédés, cinq militaires et quatre civils. L’attaque de Pobe Mengao a causé la mort de six personnes dont quatre militaires et deux volontaires pour la défense de la patrie », VDP, des supplétifs civils de l’armée, a poursuivi l’État-major.

Une trentaine de personnes ont également été blessées dans ces deux attaques, visant des détachements distants de quelques kilomètres l’un de l’autre, près de la frontière malienne. « La situation dans ces deux localités est actuellement sous contrôle », a précisé l’armée.

Des attaques jihadistes depuis 2015

Le 8 avril, toujours dans le nord du pays, un détachement militaire avait été visé par une attaque, tuant douze soldats et quatre supplétifs civils de l’armée.

Lalsace