Accueil Afrique Les soldats ivoiriens libérés rentrent chez eux après six mois

Les soldats ivoiriens libérés rentrent chez eux après six mois

PARTAGER

Quarante-six soldats ivoiriens sont rentrés chez eux sous les acclamations et les célébrations après avoir été détenus pendant six mois au Mali.

Agitant des drapeaux, les soldats rayonnants ont salué les responsables ivoiriens alors qu’ils descendaient de l’avion militaire dans la capitale, Abidjan, samedi soir.

Quarante-neuf soldats ont été arrêtés en juillet alors qu’ils allaient travailler pour Sahelian Aviation Services, une société privée engagée par les Nations unies pour travailler au Mali. Le Mali les a considérés comme des mercenaires et les a détenus.

Les soldats ont été graciés la semaine dernière après que 46 d’entre eux aient été condamnés à 20 ans de prison pour atteinte à la sécurité de l’État au Mali et pour des attaques contre le gouvernement malien. Trois autres accusés, toutes des femmes qui avaient été libérées en septembre, ont été jugés par contumace et condamnés à mort.

S’adressant aux soldats lors d’une cérémonie bondée après leur débarquement, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a déclaré qu’ils ne devraient pas se blâmer pour ce qui s’est passé.

“La mission n’a pas été facile mais vous êtes de retour exactement six mois après votre départ de Côte d’Ivoire”, a déclaré Ouattara.

Serrant la main et prenant des photos avec le président, les soldats ont été embrassés par des amis et des membres de la famille émus.

« Je suis très heureux de retourner dans mon pays natal. C’était notre souhait », a déclaré le sergent Youssouf Dah, l’un des soldats qui est revenu. “Aujourd’hui son excellence le président de la république (et) commandant suprême des forces armées a fait un effort pour que nous puissions retrouver nos familles”, a-t-il dit.

Le gouvernement malien a déclaré que la décision de gracier les soldats démontre l’engagement de la junte militaire en faveur de la paix et du dialogue et du maintien de bonnes relations avec la Côte d’Ivoire.

Le Mali est impliqué dans la violence djihadiste liée à Al-Qaïda et au groupe État islamique depuis une décennie. La libération des soldats ivoiriens vise à la fois à envoyer un signal de bonne foi à la Côte d’Ivoire et à montrer que la junte a le contrôle total, tout en distrayant le public de la crise sécuritaire qui engloutit la nation, selon les analystes

News-24