Accueil MAURITANIE Ghazouani : Nous œuvrons pour instaurer un climat propice au dialogue

Ghazouani : Nous œuvrons pour instaurer un climat propice au dialogue

PARTAGER

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani vient de trancher encore la polémique persistante sur les perspectives du dialogue politique en gestation dans le pays, qui continue de susciter des hésitations et des incertitudes quant à la sincérité du pouvoir dans son organisation, mais surtout la volonté des dirigeants à son aboutissement de sorte à réconcilier définitivement la Mauritanie avec elle-même.

N’acceptant pas de s’attarder sur la controverse suscitée par ces négociations, que certains appellent dialogue et autres concertations, Ould Ghazaouni est on ne peut plus clair :

« Nous ne sommes pas en train d’apaiser des tensions qui n’existent pas aujourd’hui. Nous voulons plutôt faciliter le travail des multiples acteurs de notre pays, les accompagner pour identifier des sujets ou poser des questions pour lesquelles il faudrait apporter une réponse ».

Et de préciser que le rôle sera à la fois celui d’arbitre et de garant pour que des idées consensuelles sortent de ces rencontres et permettent d’améliorer la gouvernance.

Dans un récent entretien accordé à L’opinion (France), a mis en exergue cette conviction d’instaurer un climat politique apaisé qui a caractérisé son arrivée au pouvoir.

« Les formations politiques ont souhaité la création d’un cadre de débat. Quand l’idée nous a été soumise, nous l’avons acceptée. Certains peuvent l’appeler dialogue et d’autres parlent de concertations politiques.

La sémantique importe peu. L’essentiel est de répondre à la demande des acteurs politiques et de la société civile afin de se retrouver et débattre des questions d’intérêt général », a-t-il assuré.

Cridem