Accueil MAURITANIE Espagne : le combat contre l’autisme de Mme Ghazouani suscite l’admiration!

Espagne : le combat contre l’autisme de Mme Ghazouani suscite l’admiration!

PARTAGER
Espagne : le combat contre l'autisme de Mme Ghazouani suscite l'admiration!

Ce jeudi 17 mars courant, Doña Letizia offrira en tant qu’hôtesse avec le roi un déjeuner à Zarzuela au président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, (65 ans) en visite en Espagne, et à son épouse, Mariem Dah, (42 ans).

Première dame, une Femme très engagée, elle est devenue une référence en Afrique dans la lutte contre l’autisme infantile à travers le Centre Zayed qu’elle a fondé avec une aide financière émiratie.

Cet organisme fournit des soins spécialisés aux enfants souffrant de ce trouble neurodéveloppemental, encore tabou dans de nombreux pays du continent africain, offrant un diagnostic gratuit, une éducation spécialisée, une orthophonie, une ergothérapie et apportant également un soutien aux parents.

Depuis que son mari est devenu président en 2019, elle a profité de ses déplacements officiels pour donner de la visibilité à ce problème, comme elle l’a fait lors de sa visite en France avec Brigitte Macron et le fera sûrement avec Doña Letizia, qui partage son inquiétude concernant la santé des enfants et les rares maladies.

Un drame que Mariem Dah subit dans sa propre chair, puisque selon le prestigieux numérique Jeune Afrique, le deuxième de ses trois enfants, Fadel, né en 2008, est atteint d’une maladie génétique rare liée à l’autisme, qui le rend « différent ».  “Je déteste le terme handicap”, dit sa mère.

Quelque chose qui dès lors, comme l’assure ce média, a conditionné l’existence de la Première dame mauritanienne qui a toujours été une femme très ouverte d’esprit et autonome.

Née en 1980 dans la région d’Adrar, elle est engagée en politique depuis son enfance puisque son père, personnage soufi très respecté et l’un des leaders du parti de gauche Mouvement national démocratique (MDN), était ministre de l’énergie ainsi qu’ambassadeur dans plusieurs pays arabes, comme l’Irak, la Syrie, la Jordanie et le Maroc. Ce qui a fait grandir l’épouse du président mauritanien dans un milieu très cosmopolite et plus ouvert que n’importe quelle femme de son pays.

Formée en Syrie, elle s’inscrit à l’école dentaire de Damas en 1999, dont elle sort diplômée en 2004, s’établissant comme dentiste militaire à Nouakchott, la capitale mauritanienne.

A la même époque, elle décide de s’engager dans l’armée de son pays et alors qu’elle prépare ses études à l’état-major général, Mariem rencontre le commandant Mohamed Ould Ghazouani, qui deviendra par la suite un Général hors pair et ministre de la Défense de son pays jusqu’à ce qu’il démissionne pour se présenter aux élections, l’ayant consacré  président de la Mauritanie en 2019.

Mariem et Mohamed, qui était divorcé et avait trois filles de son précédent mariage, se sont mariés et ont eu trois enfants qui ont maintenant 16, 13 et 7 ans.

Ce sont les problèmes de santé du second, Fadel, qui ont changé la vie de l’actuelle Première dame, qui a commencé à se rendre fréquemment à Paris, à l’hôpital Necker Enfants Malades, en quête de soins. Plus tard, pour cette même raison, selon Jeune Afrique, elle a décidé de se rendre aux Etats-Unis pour consulter d’autres spécialistes, rejoignant l’ambassade de Mauritanie à Washington comme première conseillère, où elle a obtenu un diagnostic plus précis.

En 2018, déjà de retour en Mauritanie, elle se connecte via un groupe WhatsApp avec d’autres mères dont les enfants souffrent de troubles autistiques et crée la première association d’enfants autistes de son pays.

Elle était la graine du centre Zayed, dont elle a délégué la gestion depuis qu’elle était première dame, même si elle est toujours très au top et reçoit personnellement des familles plusieurs fois par an.

N’aimant pas du tout participer à la politique, son projet d’avenir est d’ouvrir une nouvelle institution qui s’occupe non seulement des enfants avec des problèmes d’autisme, mais aussi des aveugles et des trisomiques.

Traduit de l’Espagnol

Elmundo.es