Accueil MONDE CdM 2022 : la France bat le Maroc et file en finale...

CdM 2022 : la France bat le Maroc et file en finale !

PARTAGER

Après la victoire de l’Argentine face à la Croatie ce mardi, l’équipe de France jouait sa demi-finale face au Maroc ce mercredi soir. Pour ce choc entre ces deux pays, Didier Deschamps devait composer sans Adrien Rabiot et Dayot Upamecano, malades. Les deux joueurs étaient remplacés dans le onze de départ par Youssouf Fofana et Ibrahima Konaté.

Côté marocain, on retrouvait une équipe quasi type avec l’étonnant retour de Nayef Aguerd et Romain Saiss en défense. Jawad El Yamiq était également présent dans une défense à trois. Mais Nayef Aguerd devait déclarer forfait après l’échauffement et c’est le Brestois Achraf Dari qui le remplaçait. Très vite dans cette rencontre, l’équipe de France faisait la différence et perçait le verrou marocain assez facilement.

El Yamiq, pourtant solide face au Portugal, se trouait totalement et laissait Griezmann filer vers le but. Son centre était repris, après un cafouillage, par Théo Hernandez pour le premier but (1-0, 4e).

Le scénario parfait pour les Bleus, le pire pour le Maroc qui en plus perdait dans la foulée Romain Saiss. Le défenseur de Besiktas, sur une jambe dans le début de match après sa blessure à la cuisse face au Portugal, cédait sa place à Amallah qui retrouvait le onze de départ.

Mais les Lions de l’Atlas, sans leur charnière centrale, inquiétaient défensivement et Olivier Giroud manquait deux occasions (17e, 36e). C’est tout pour les Bleus dans cette première période assez tranquille même si le Maroc finissait mieux le premier acte avec cet poteau d’El Yamiq sur un joli retourné (45e).

Au retour des vestiaires, l’hécatombe se poursuivait pour le Maroc avec la sortie sur blessure de Noussair Mazraoui, lui aussi, de retour pour ce match, mais finalement trop juste. Encore un coup dur pour les Marocains qui ne semblaient pas pour autant abattu. Loin de là. Le nouvel entrant Yahya Attiatallah se montrait immédiatement dangereux. Il fallait deux interventions monstrueuses d’Ibrahima Konaté pour permettre aux Bleus de rester devant au score.

Les hommes de Didier Deschamps reculaient totalement et faisaient le dos rond subissant les vagues marocaines. Mais comme le début de la compétition, la France ne craquait pas. Jamais. Antoine Griezmann jouait les pompiers de service et sauvait aussi les siens.

En difficulté, DD effectuait un premier changement avec l’entrée de Marcus Thuram à la place d’Olivier Giroud. Et comme souvent, après avoir laissé passer l’orage, la France punissait encore le Maroc.

Après un nouveau cafouillage bien aidé par un Kylian Mbappé précis dans la surface, le ballon finissait par hasard dans les pieds de Randal Kolo Muani qui poussait tranquillement le ballon au fond des filets (2-0, 80e). De quoi tuer des Marocains courageux, mais trop brouillon offensivement à l’image de cette action mal géré par Abderrazak Hamedallah.

Mais voilà, encore une fois, l’équipe de France livrait un match dont elle a le secret. Avec cette victoire, la France file en finale et pourra faire le back to back en s’imposant face à l’Argentine ce dimanche soir

Footmercato