Accueil Politique Macky reconnaîtra les résultats, comme ses prédécesseurs, tweete Alioune Tine

Macky reconnaîtra les résultats, comme ses prédécesseurs, tweete Alioune Tine

PARTAGER

Le président d’Afrikajom Center, Alioune Tine pense que quels que soient les résultats des élections législatives du 31 juillet, le président de la République, Macky Sall les reconnaîtra comme ont fait ses prédécesseurs.

Pour lui, le chef de l’Etat connait bien son peuple.

« Le PR Macky Sall ne fera pas moins que Diouf et Wade, il ne faut pas sous-estimer son intelligence politique et son patriotisme », estime Alioune Tine. Selon lui, il ne faut pas compter sur Macky pour brûler le pays.

Pour M. Tine, si les leaders politiques jouent le jeu et décryptent bien le message des urnes, le Sénégal pourrait s’engager dans l’expérience exceptionnelle d’une transition civile qui tirent les leçons des dysfonctionnements démocratiques et donnent les bonnes réponses institutionnelles.

Le Collectif des Organisations de la Société civile pour les Elections (COSCE) estime quant à lui que les élections législatives du dimanche 31 juillet se sont généralement déroulées dans un climat apaisé et en conformité aux dispositions du code électoral.

Dans le but d’améliorer le processus en vue des futures échéances électorales, le Collectif a aussi formulé des recommandations à l’endroit des acteurs politiques, lors d’une conférence de presse tenue hier, lundi 1er août, à Dakar.

À l’État, la mission d’observation du COSCE recommande, entre autres, de renforcer le dialogue entre les acteurs en favorisant les discussions sur la réforme du cadre légal de gestion des élections au Sénégal et du système de parrainage, de revoir le modèle de gestion des élections en vue de renforcer l’autonomie de l’organe chargé de l’organisation matérielle des élections…

Quant aux partis politiques et entités indépendantes, le Collectif recommande, entre autres, d’œuvrer pour la pacification de l’espace politique, de renforcer les compétences électorales de leurs mandataires et de renforcer l’éducation civique de leurs militants et sympathisants.

 S’agissant de la société civile, le COSCE recommande, entre autres, de poursuivre les efforts de pacification de l’espace politique et de renforcer l’éducation civique et électorale des populations. Faut-il retenir que la mission d’observation du Collectif des Organisations de la Société civile pour les Elections (COSCE) est la plus importante mission déployée au Sénégal.

Le Collectif est composé par : Rencontre africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), Réseau Siggil Jigeen, Ligue sénégalaise des Droits humains (LSDH), Organisation nationale des droits de l’homme au Sénégal (ONDH), Forum du Justiciable, Union des Radios associatives et communautaires (URAC), Oxy-Jeunes, Décentralisation, Handicap Form Educ, ONG 3D (Droits humains, Développement local), Association des Jeunes pour l’Emploi et le Développement (AJED), Observatoire de Suivi des Indicateurs de Développement Economique en Afrique (OSIDEA) et Cadre d’Études et de Recherche-Action sur la Gouvernance (CERAG).

Agences