Accueil Politique Violence électorale à Tamba, Issa Sall accuse Benno et le ministre

Violence électorale à Tamba, Issa Sall accuse Benno et le ministre

31
0
PARTAGER
issa sall

Arrivé à Dakar hier mardi, Cheikh Issa Sall, le leader du PUR (Parti de l’Unité et du Rassemblement) a rejeté toute la responsabilité des incidents malheureux de Tambacounda, qui ont fait deux morts, sur la Coalition Benno Bok Yakaar et le ministre de l’Intérieur qui, selon lui, est chargé d’assurer la mission de la sécurité des personnes et des biens.

«On voulait se rendre à Kidira, mais, ils sont venus nous intercepter sur un pont et on pensait que la police de Tambacounda allait nous protéger, mais, j’ai eu l’impression que les policiers étaient dans le complot. Ils ont laissé les jeunes nous jeter des pierres après nous avoir encerclés. 

Par la suite, on a fait demi-tour pour nous rendre à Kidira. Arrivés là-bas, cent (100) jeunes sur des motos Jakarta et avec une voiture pick-up et c’étaient des gens de Benno Bok Yakaar. Ils nous ont encore attaqué et ont brûlé quatre de nos voitures dont celle des journalistes et c’étaient des éléments de Benno Bokk Yakaar »,
 a martelé un Issa Sall dépité, presque vindicatif au micro de Marème Diop de la RFM. 

Avant d’ajouter, « sur la route de Kidira, la gendarmerie a déshabillé et aligné mes éléments de sécurité. Il faut que la justice fait son travail La responsabilité du ministre de l’intérieur est engagée. Si Macky Sall a peur d’aller à l’élection, qu’il le dise. Je magnifie à sa juste valeur le professionnalisme et la bravoure des éléments de notre sécurité, les forces de sécurité du PUR (Parti de l’Unité et du Rassemblement). Si ce n’était pas eux, ils nous auraient tous tués. C’est eux qui nous ont protégés.»

Cheikh Issa Sall qui est le candidat parmi les cinq à avoir critiqué ouvertement l’appel à la violence de Me Abdoulaye Wade, a suspendu sa campagne électorale après les incidents de Tambacounda et, est actuellement à Dakar. D’ailleurs, le PUR (Parti de l’Unité et du Rassemblement), sur sa page facebook vient d’annoncer que le point de presse initialement prévu ce mercredi 13 février à 10h est décalé jusqu’à 15h. 

Rappelons que le bilan des affrontements ayant opposé les militants du Pur à ceux de Benno Bokk Yakaar de Macky Sall,  lundi à Tambacounda s’est soldé par 2 morts et de 7 à 8 blessés graves dont des journalistes. Les trois personnes décédées sont des militants de Benno Bokk Yakaar. L’une a été poignardée à mort et l’autre a été heurtée par l’une des voitures du convoi du Pur. leral

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here