Accueil MONDE Une immunologiste prévient qu’une vidéo virale « alarmiste » sur la COVID-19...

Une immunologiste prévient qu’une vidéo virale « alarmiste » sur la COVID-19 circule

6239
2
PARTAGER
immunologiste refute les avancés pascal borel

Une vidéo mettant en garde contre les « dangers immédiats et futurs » de la COVID-19 a fait le tour de la planète. Toutefois, l’homme dans la vidéo diffuse plusieurs fausses informations « alarmistes » sur le risque de réinfection, assure une immunologiste.

La vidéo en question a été envoyée aux Décrypteurs une cinquantaine de fois au cours des derniers jours. L’homme dans celle-ci, Pascal Borel, un ancien importateur d’ananas suisse qui a, selon lui, « étudié la science de façon autodidacte(Nouvelle fenêtre) », répond à une série de questions à propos de la pandémie de COVID-19.

Depuis sa mise en ligne sur YouTube, le 23 mars, elle a été vue plus d’un million de fois et partagée sur Facebook près de 80 000 fois.

Plusieurs des conseils dans celle-ci rejoignent ce que suggèrent les autorités de santé publique : il faut s’isoler pour ralentir la propagation du virus et se laver les mains souvent avec de l’eau et du savon.

Toutefois, des explications que M. Borel offre sur la nature de l’infection ne tiennent pas la route et sont « alarmistes », selon Tatiana Scorza, immunologiste et professeure au Département des sciences biologiques l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Les informations données ne sont pas justifiées et insinuent que les réinfections sont usuelles et plus graves [qu’elles ne le sont en vérité], explique-t-elle.

Notamment, M. Borel affirme que le véritable fléau de la COVID-19 débutera lorsque les gens vivront une deuxième ou une troisième exposition au virus. Il explique que le virus entre dans les cellules humaines par le récepteur ACE-2, mais qu’il peut aussi entrer par quatre autres récepteurs.

Selon lui, une personne infectée une première fois développera une immunité sur le récepteur ACE-2, mais pas sur les autres. Il affirme ensuite qu’une deuxième infection causera donc une réaction inflammatoire particulièrement au niveau des cellules épithéliales, qui tapissent votre cavité cardiaque et qu’on retrouve dans l’intestin grêle.

Il ajoute qu’une deuxième infection du coronavirus causera donc des hémorragies intestinales et même un arrêt cardiaque. De nombreuses personnes ayant contacté les Décrypteurs en raison de cette vidéo ont fait part de leurs craintes par rapport à cette déclaration.

Des propos alarmistes et faux

Or, il n’en est rien, assure Mme Scorza. Les personnes réinfectées sont bien moins nombreuses que les personnes qui ne le sont pas, sinon, la situation serait plus grave, explique-t-elle.

S’il est vrai que le virus peut entrer dans les cellules de plusieurs façons, le système immunitaire est en mesure de reconnaître et générer des anticorps et réponses cellulaires contre les protéines du virus pouvant utiliser ces autres voies d’interaction avec nos cellules, assure-t-elle.

L’immunologiste ajoute que certaines personnes sont susceptibles de développer une deuxième fois la COVID-19, puisque leur immunité est imparfaite. Mais assurer que chez ces individus la deuxième infection serait fatale, de manière si catégorique, me rend perplexe! Ceci va contre le principe de l’immunité adaptative, juge-t-elle.

Radio-Canada

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here