Accueil MONDE Un prédicateur salafiste terroriste marocain veut semer le désordre

Un prédicateur salafiste terroriste marocain veut semer le désordre

568
1
PARTAGER
Hassan Kettani

Il est vrai qu’un descendant de traître à son pays, au passé de prédicateur des terroristes du 16 mai 2003 de Casablanca, qui plus est un fervent défenseur de pédophiles, ne peut que s’illustrer dans l’ignorance.

Sieur Hassan El Kettani, ce tristement célèbre prédicateur de mes bottes se présentant comme un natif du Hijaz, éduqué au Cham et grand idéologue du terrorisme, vient de rendre illicite (haram) la célébration du Nouvel An Amazigh (Berbère).

Ce salafiste, dans son hérésie, vient de s’ériger en mufti sur Twitter en déclarant récemment « qu’il n’est pas permis de fêter le Nouvel An Amazigh pour un musulman qui croit en Dieu et au Jour du Jugement Dernier et suit les préceptes du Prophète », créant à nouveau la polémique en se mêlant, cette fois-ci, du débat autour de la célébration du Nouvel An Amazigh.

Pour justifier sa position radicale, excluant plus de la moitié du peuple marocain que sont les Amazigh ou d’origine Amazigh et les Juif, cette grosse saloperie n’a rien trouvé de mieux que d’aboyer tel un chien enragé que les prédicateurs musulmans ont interdit la célébration de toute Fête remontant avant l’avènement de l’Islam, qu’elle soit Arabe, Amazigh, Perse ou Chrétienne. Mais où a t’il lu cela ? Sûrement dans son esprit pervers !

Mais Dieu merci, le Peuple Marocain, dans sa très grande majorité, ne suit guère ce mufti obscurantiste qu’est ce morpion de Hassan El Kettani, comme d’ailleurs tous ses proches de la Zaouia puante de Salé, qui sévit encore une fois sur les réseaux sociaux après avoir bénéficié de la Grâce Royale entre 2011 et 2012 après avoir été condamné pour son implication dans les attentats du 16 mai 2003 de Casablanca.

On rappellera que ce mufti obscurantiste n’est pas à sa première sortie sur les réseaux sociaux.

En effet, en mars 2020, soit au début de crise sanitaire, le pseudo religieux avait expliqué que l’apparition du nouveau coronavirus était lié à la multiplication des turpitudes « fahicha » de par le Monde et que donc il valait mieux prier que se faire vacciner. Il est vraiment fort dans la bêtise ce sieur de Hassan El Kettani !

L’autre sortie tonitruante de ce triste individu s’est déroulée en septembre 2020, lorsqu’il a pris la défense d’un fqih de Tanger, accusé d’avoir pratiqué des attouchements sexuels sur des enfants. Quelle horreur morbide !

Mais que voulez-vous, ces descendants de traîtres à Dieu, à la Patrie et au Roi, ne peuvent que colporter de telles paroles puisque qu’eux mêmes en sont très friands. Le reste n’étant que garniture pour eux, soit dit en passant.

Il est, donc, plus que temps d’enfermer ce félon et verrouiller une fois pour toute leur lieu de rencontre morbide de Salé ; un lieu qui ne sème que désordre et désobéissance à l’ordre établi par les réels détenteurs du pouvoir religieux.

Farid Mnebhi.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here