Accueil ETATS-UNIE Un mauritanien décédé, voulant se rendre aux États-Unis

Un mauritanien décédé, voulant se rendre aux États-Unis

4564
0
PARTAGER
Un mauritanien décédé, voulant se rendre au États-Unis

Un mauritanien est décédé ce weekend au panama à la suite d’une complication médicale.

Abdoulaye Sall, originaire de Bedinki/Sinthiane Padalale dans la région de Gorgol, était parti pour le Brésil pour rejoindre les Etats-unis par voix terrestre.

La route facile vers les États-Unis est fermée en raison du changement de politique d’immigration Américaine. Arrivé à la frontière, de nombreux migrants sont confrontés à la possibilité d’une expulsion et de detention prolongée.

Le courage pousse tant de migrants dans le monde à quitter leur foyer à la recherche d’une vie meilleure. La politique Mauritanienne de lutte contre la pauvreté est insuffisante.

Les itinéraires sont dangereux, deux Camerounais sont morts en septembre lorsqu’un bateau de contrebande a chaviré au large des côtes Mexicaine. D’autres arrêtés par la Garde nationale mexicaine se sont retrouvés en prison. De Même, une femme ougandaise est aussi décédée à Ciudad Juárez, au Mexique.

Un signe d’alerte précoce des risques auxquels un nombre croissant de migrants africains sont confrontés alors qu’ils demandent l’asile à la frontière sud des États-Unis.

Les demandeurs d’asile africains, dont la plupart affluent par l’Amérique du Sud pour passer plusieurs pays d’Amérique centrale avant d’arriver au Mexique, sont bloqués à la frontière Américaine.

Plus de 5000 personnes du continent Africain ont été appréhendées au Mexique au cours des neuf premiers mois de 2019, plus du double de l’année précédente, alors que les voies de sortie traditionnelles à travers la Libye et à travers la Méditerranée sont devenues de plus en plus difficiles à franchir pour les migrants économiques africains. 

Un rapport d’octobre 2019 de Human Rights Watch a documenté des centaines de cas de violence policière, de viol et d’attaques brutales contre des demandeurs d’asile Africain dans des villes frontalières mexicaines. Les Africains sont confrontés à des obstacles encore plus grands en raison de la discrimination.

Les migrants africains se distinguent physiquement, ils sont facilement identifiés comme des cibles par les gangs du crime organisé et les délinquants locaux.

Certaine souche de la population mauritanienne ne bénéficie pas de programme de lutte contre la pauvreté et le pays est à la traîne sur un grand nombre d’indicateurs sociaux. La pauvreté n’a pas reculé même à Nouakchott, la capitale, en raison des migrations vers les zones urbaines. Les taux d’activité et d’emploi n’ont pas progressé, les jeunes, les femmes et les pauvres, étant particulièrement exclus du marché du travail sont de plus en plus marginalisés.

Abdoulaye Sall, âgé de 38 ans laissant une famille orpheline, pouvait bénéficier d’un programme d’insertion si le gouvernement Mauritanien faisait un peu plus pour une partie de ces citoyens. 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here