Accueil ETATS-UNIE Trump accepte une invitation à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un

Trump accepte une invitation à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un

79
0
PARTAGER
FILE - This combination of photos show North Korean leader Kim Jong Un on April 15, 2017, in Pyongyang, North Korea, left, and U.S. President Donald Trump in Washington on April 29, 2017. Threatening language between the U.S. and North Korea is flaring. After Trump vowed to respond with “fire and fury” if Pyongyang continued to threaten the U.S., the North’s military said it is finalizing a plan to fire four midrange missiles to hit waters near the strategic U.S. territory of Guam. (AP Photo/Wong Maye-E, Pablo Martinez Monsivais, Files)

Selon le washington post, le président Trump a accepté de rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à la fin du mois de mai, un développement extraordinaire après des mois de tension nucléaire accrue au cours desquels les deux dirigeants ont échangé des menaces et des insultes militaires fréquentes.

Kim a également promis d’arrêter les essais nucléaires et de missiles, même lors d’exercices militaires conjoints en Corée du Sud le mois prochain, a déclaré Chung Eui-yong, le conseiller sud-coréen à la sécurité nationale, jeudi à la Maison Blanche. Chung a prolongé l’invitation de Kim à rencontrer tout en informant Trump sur le dîner de quatre heures qu’il a eu avec le leader nord-coréen à Pyongyang lundi.

Après une année au cours de laquelle la Corée du Nord a tiré des missiles balistiques intercontinentaux capables d’atteindre tous les États-Unis et testé ce qui est largement considéré comme une bombe à hydrogène, un tel moratoire serait accueilli favorablement par les États-Unis et le monde.

Mais il y a aussi un risque important pour Trump d’accepter une réunion apparemment sans le genre de conditions préalables fermes recherchées par les administrations américaines précédentes. Il n’y a jamais eu de rencontre en face à face, ni même de coup de téléphone, entre les dirigeants des deux nations parce que les présidents américains se méfiaient d’offrir au régime de Kim la validation d’un sommet au niveau des dirigeants sur la scène mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here