Accueil MAURITANIE Télécoms : Rim-Tel s’offre la première licence 4G du pays...

Télécoms : Rim-Tel s’offre la première licence 4G du pays et devient officiellement 4éme opérateur

795
0
PARTAGER

La Licence 4G  est octroyée à Rim tel de l’homme d’affaires Zeine El  Adeidine, maître  de tous les marchés publics en Mauritanie.

Qualifiée de société sans activités, qui ne paye pas les taxes à l’Etat, Rim Tel obtient la quatrième génération des standards pour la téléphonie, pour devenir le  quatrième opérateur de téléphonie mobile en Mauritanie, après Mattel, Mauritel et Chinguitel. Ce, après avoir été unique soumissionnaire à l’appel d’offres.

La société Rim Tel  est  en effet la seule entreprise à participer à l’appel d’offres pour l’attribution d’une licence 2G/3G/4G et de nouvelles licences 4G, dont le délai a expiré le 20 mai dernier.

Les licences 2G/3G/4G étant réservées aux entreprises de téléphonie mobile déjà actives dans le pays, Rimtel a soumissionné pour la seule licence destinée à un nouvel opérateur de 4G pour  d’un montant de 25 milliards d’ouguiyas (soit 60 millions €).

Le 14 mai dernier, le président du patronat serait venu lui-même déposé l’offre de son entreprise RIMTEL à l’autorité de régulation afin d’éviter tout ébruitement de son contenu.

L’Autorité de régulation (ARE) – dirigée par Cheikh Ahmed Ould Sid’Ahmed –, qui a procédé à l’ouverture des offres le 20 mai dernier, n’a émis aucun communiqué sur l’identité du soumissionnaire.

Mais plus tard, les sources ont confirmé le nom de Zeine El Abeidine, le président de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien, et principal actionnaire de Rim Tel.

Ce nouveau dinosaure des affaires sous l’égide du président Ould Abdel Aziz, ne cesse de  s’emparer de tous les marchés publics sans partage.

Avec l’obtention de la licence  4G, l’ancien patron de CDI, confirme sa mainmise sur les ressources publiques.

Certains lui taxent d’être juste le gestionnaire des fortunes du président Ould Abdel Aziz, qui lui a offert tous les grands marchés du pays, parfois même sans passer par l’appel d’offres pour suivre la logique des choses.

D’autres soulignent que les deux hommes ont signé un accord de fifty fifty dans les multiples marchés obtenu de gré à gré.

Au palmarès de Zeine Abidine, l’ancien buvetier devenu président du patronat en 2018,  s’est  vu confier  maitre d’œuvre du palais «Mourabitounes» en 2017, un marché de 14 milliards offert de gré-à-gré sous le sceau de l’urgence. Puis le marché de la nouvelle université, celui du centre commercial de Nouadhibou encore en chantier, celui de l’achat de l’école justice. Et actuellement  on le retrouve aussi  dans le marché de l’impression des bulletins de vote pour la présidentielle.

Avec ce palmarès, le Patron de la Banque Maurianienne de l’Inestissement ( BMI) ,  bat un record…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here