Accueil Politique Souleymane Ndéné Ndiaye lâche une “boule puante” sur Karim: “il m’a demandé...

Souleymane Ndéné Ndiaye lâche une “boule puante” sur Karim: “il m’a demandé de…”

74
0
PARTAGER
Souleymane Ndéné Ndiaye

Me Abdoulaye Wade est peut-être en train de se mordre les doigts en lisant ces lignes. Lui qui avait nommé Souleymane Ndéné Ndiaye, Premier ministre du Sénégal.

Après avoir rejoint la mouvance présidentielle pour la réélection du Président Macky Sall en 2019, il s’est engagé dans une entreprise de décrédibilisation des adversaires de son mentor d’ami. Et c’est le très controversé candidat du Parti démocratique sénégalais qui reçoit les premières “boules puantes” de Jules Ndéné.

Ce dernier révèle que le fils de Wade lui avait demandé de jouer les bons offices auprès de personnalités afin qu’il obtienne une grâce présidentielle.

Karim Wade m’a demandé de rencontrer Youssou Ndour, le Khalife général des mourides et Macky Sall. Demandez à Youssou Ndour, on s’est rencontré à 2 heures du matin chez lui. Je lui ai dit que Karim pense qu’il peut intervenir auprès de Macky Sall. Le lendemain mercredi, j’ai rencontré le Khalife général des mourides. Serigne Sidy Mokhtar (défunt Khalife des mourides) m’a fait comprendre qu’il a toujours prié pour lui et va continuer à prier pour lui. Le lundi suivant, quand Macky Sall me décorait, nous sommes restés longtemps à l’écart pour discuter de cette affaire. Je lui ai demandé de gracier Karim Wade. Il m’a dit que Karim a fait un pourvoi en Cassation. Je lui ai fait comprendre que la Constitution n’a en aucun moment dit que la personne qui fait un pourvoi en Cassation n’a pas droit à une grâce présidentielle. Il m’a dit qu’il y réfléchirai“, a affirmé celui qui a été bombardé PCA d’Air Sénégal Sa.

Pour rappel, le principal concerné, via des messages publiés dans les médias a toujours nié avoir été demandeur d’une quelconque grâce. Idem pour sa formation politique.

Reste à savoir quel crédit donner aux dires d’un homme qui avait juré mordicus qu’il ne transhumerait jamais vers le parti au pouvoir…

pressafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here