Accueil MAURITANIE Six mois après le régime de Ghazouani, le citoyen a-t-il vraiment ressenti...

Six mois après le régime de Ghazouani, le citoyen a-t-il vraiment ressenti le changement

1166
0
PARTAGER
mauritanie

Six mois se sont écoulés depuis la formation du premier gouvernement à l’ère du régime du président élu Mohamed Ould Ghazouani sans apporter aucune modification majeur, à sa formation et sans fournir une performance convaincante qui intercédera pour lui, selon de nombreux analystes et adeptes. 

Le premier semestre du président a été marqué par une forte attirance politique et des combats entre les bras du nouveau régime qui cherche à faire ses preuves et à effacer les traces de l’ancien president.

Les opinions des Mauritaniens ont varié quant à son issue entre ceux qui le considèrent comme une étape charnière dans l’histoire du pays au cours de laquelle le pays a réalisé ce qu’il n’a pas réalisé au cours des cinq décennies d’échec à tous les niveaux. On constate que cette étape ne diffère pas beaucoup des étapes précédentes caractérisées par des pillages programmés, plongeant le pays dans plus de problèmes avec des des transactions suspectes, la corruption et le népotisme.

Sur le terrain, la phase actuelle appelle à un remaniement ministériel, en particulier au niveau des ministères directement liés à la vie des citoyens et des ministères des services. La plupart des ministres au cours de cette période n’ont pas accompli les tâches qui leur étaient confiées, et les citoyens n’ont ressenti aucun changement significatif, notamment dans les secteurs de la santé, de l’éducation, l’enseignement supérieur, la jeunesse, l’emploi, etc.

Dans l’ensemble, le gouvernement de l’ère Ghazouani ne semble pas en mesure de faire face aux défis présentés et n’est pas en mesure de faire ses preuves au milieu de la grande anticipation vécue par le citoyen à la recherche d’un changement majeur après le départ du régime d’Ould Abdel Aziz, qui a en fait laissé sa marque dans certains domaines. 

Cependant, le défi difficile et le grand problème que le nouveau régime n’a pas été en mesure de surmonter jusqu’à présent persuadent l’opinion publique que le régime d’Ould Abdel Aziz a pillé le trésor du pays…cela ne va pas soulager la population.

Ahmed

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here