Accueil Politique Sénégal, Violence électorale: En conférence de presse le candidat Issa Sall accuse...

Sénégal, Violence électorale: En conférence de presse le candidat Issa Sall accuse la police

44
0
PARTAGER

En conférence de presse cet après-midi, le Pr Issa Sall est longuement revenu sur les faits qui se sont produits à Tamba et qui ont provoqué la mort de 3 jeunes dans la région. Dans sa déclaration, le candidat à la présidentielle a déclaré que la police de Tamba était directement impliquée dans l’attaque de sa caravane par des jeunes.

« Après l’attaque que nous avons subie à Tamba, nous avons contacté la police. Nous pensions qu’ils étaient là pour nous protéger, mais c’était tout le contraire. Arrivé à un pont, ils nous ont dit qu’on devait s’arrêter. Nous sommes restés là pendant une heure », dit Issa Sall.

Il a ensuite ajouté « Partout où nous sommes passé, on a été caillassés, battus. Mais ce n’est qu’à Goudiry qu’on a été pris en charge par la gendarmerie. N‘eût-été la force de notre sécurité les forces de l’ordre qu’ils nous donnent maintenant ne servirait qu’à protèger les 3 autres candidats parce que moi je ne serais plus là »

Pour le candidat du Pur, en les forçant à s’arrêter, les forces de l’ordre auraient délibérément ralenti le cortège du Pur pour laisser les  »agresseurs » s’approcher. ‘ ‘Le commissaire m’a clairement dit qu’il a fait exprès de me barrer la route pour savoir la composition de notre cortège avant de nous laisser passer. Il m’a même dit ‘falewmala’ (je ne m’occupe pas de vous). C’est comme s’il voulait nous ralentir pour laisser les jeunes de Tamba s’approcher ».

Selon lui, seules les autorités étaient au courant de son itinéraire et pourtant les jeunes qui l’ont attaqué ont devancé le cortège pour le prendre en embuscade. Toutefois, le leader du Pur assure faire confiance à la justice sénégalaise et appelle ses troupes à la sérénité et au calme.

Le candidat précise également qu’il y a eu 25 personnes arrêtées au lieu de 24, comme annoncé dans les médias. “Au début, on avait arrêté 27 éléments de ma sécurité. Mais par la suite, deux d’entre eux ont été libérés parce qu’ils ont été blessés”, a indiqué Issa Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here