Accueil SENEGAL Sénégal: Une presse réclamé libre mais sans loi

Sénégal: Une presse réclamé libre mais sans loi

81
0
PARTAGER
presse senegalaise

La question de la liberté de la presse est dépassé au Sénégal car personne ne doute plus cette  liberté que jouissent les professionnels de l’information et de la communication. Le problème se trouve ailleurs d’après le secrétaire général de synpics. 

Bamba kassé a affirmé lors d’un panel organisé par le SYNPICS et le CESTI que le corps de métier doit être assainir, pour identifier qui est journaliste et qui ne l’est pas. Bamba kassé a également déploré les lenteurs qui bloquent l’application du nouveau code de la presse. Pendant ce temps,  Le président de la République, Macky Sall, a réitéré vendredi, son engagement d’œuvrer pour une presse davantage libre évoluant dans des conditions d’exercice encore plus justes.

‘’Je réitère mon engagement pour une presse toujours plus libre et des conditions d’exercice toujours plus justes’’, a-t-il tweeté à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Pour le chef de l’Etat, cette journée dédiée à la liberté de la presse constitue une occasion de rappeler que le droit à ‘’une information juste est au cœur du débat démocratique sénégalais’’.

Pour rassurer les collecteurs de l’information, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a réaffirmé l’engagement du gouvernement à prendre les dispositions permettant une signature rapide de l’ensemble des textes d’application du Code de la presse. Il intervenait vendredi à l’occasion de la célébration au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de la Journée mondiale de la liberté de la presse sur le thème : ‘’Le journalisme et les élections en période de désinformation’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here