Accueil Politique Sénégal: Parti AFP, un possible retour de Malick Gakou à la maison

Sénégal: Parti AFP, un possible retour de Malick Gakou à la maison

162
0
PARTAGER

En matière de politique au Sénégal, il ne faut jamais dire jamais dans la vie. La notion est une pure réalité. Il fut un soir dans le mois de Mars 2015, une décision de discipline du parti de L’Alliance de Force de Progrès tombe du ciel, MALICK GAKOU par ailleurs numéro 2 du parti est exclu. 

C’est le début  du divorce entre le père et son fils, lui et Moustapha Niasse, le détenteur incontournable du parti. Depuis lors, Malick GAKOU se retrouve dans l’ opposition. Il fonda alors son propre parti: le Grand Parti en compagnie de MALICK Gueye son actuel porte parole. Le chef de son propre parti dénommé alors Grand Parti était candidat à la candidature de la dernière présidentielle, mais il a était contraint du parrainage, faute de poids. 

Toutefois, au sortir de ces présidentielles une nouvelle ère semble souffler dans la classe politique sénégalaise. Le parti du Moustapha Niasse, AFP qui avait choisi de soutenir Macky sall, a annoncé dès le lendemain du scrutin que le parti AFP aura ses bulletin dans les caisses de vote du présidentielle de 2024. Sous ce rapport, la posture de malick Gagou est sans équivoque, le bani veut être béni. Il dit ouvert pour discuter avec son père et mentor, Moustapha Niasse. 

Un signal fort qui peut laisser faire croire qu’un éventuel retour au bercail est plus qu’une possibilité. Le fils de Guediawaye ne refusera pas non plus a un appel de Niasse. D’après lui, le grand parti est émanation de l’AFP. Nous avons eu certes de divergences politiques mais Moustapha Niasse est mon père, dit MALICK gackou. 

C’est ainsi des analystes politiques comme le professeur Moussa diaw enseignants chercheur en sciences politiques estime sans détour que malick gackou veut de l’aura de son ancien patron de parti pour se repositionner. Un argument tout de même difficile à réfuter. Selon lui, des calculs politiques ne peuvent pas être dissocié a cette main tendu de GAKOU à NIASSE. Car le dernier ne peut plus avoir des intentions politiques vu son âge avancé. L’avenir va nous édifier. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here