Accueil Culture Sénégal: Oustaz Alioune Sall ne comprends pas la division des musulmans sénégalais

Sénégal: Oustaz Alioune Sall ne comprends pas la division des musulmans sénégalais

378
0
PARTAGER
oustaz alioune sall

Le Sénégal, un pays musulman mais pas comme les autres. Pour le savoir il faudra séjourner dans le pays le mois de Ramadan. Presque ou jamais le jeûne débute le même jour. Un problème qui inquiète fortement certains hommes religieux. 

L’islamologue Oustaz Alioune Sall a suggéré vendredi à Thiès, la tenue de discussions entre les responsables des deux commissions d’observation du croissant lunaire pour éviter le démarrage du jeûne en rangs dispersés. Regrettant le fait que les musulmans du Sénégal aient entamé le jeûne du mois de Ramadan les uns après les autres.

Il a appelé de ses vœux le retour à cette harmonie dans le démarrage du jeûne et la célébration des fêtes musulmanes dans le pays. Pour ce faire, ‘’il faudrait qu’on fusionne les commissions (d’observation du croissant lunaire) en une seule et que toutes les parties se fassent confiance’’, a préconisé en wolof, l’animateur d’émissions religieuses à Sud Fm. Cela nécessite que des discussions se tiennent, estime encore le religieux.

Le cas contraire, cette situation va perdurer, pense-t-il. ‘’D’ici 2040, nous ne démarrerons plus le Ramadan ensemble, parce qu’une commission tire, l’autre pousse’’. Une commission se base sur la vision universelle de la lune, l’autre suivant une vision selon la zone. Si chacune campe sur sa position, a des arguments pour la défendre, nous resterons divisés et cela nous poussera à ne plus nous faire confiance’’, analyse-t-il.

L’unité des musulmans, selon le prédicateur, signifie avoir la même croyance, la même législation, les mêmes sources (le Coran et la sounnah), les mêmes objectifs, les mêmes joies et malheurs. L’abstinence pendant un mois de toute une communauté, le Hajj (pèlerinage) regroupant des musulmans de toutes origines ou encore les prières en communauté, sont autant d’illustrations de cette unité à laquelle Dieu appelle les musulmans, a t-il souligné.’’

Tous ces actes, nous les faisons ensemble, et nous ne pouvons pas nous unir? où se situe le problème ?’’, s’est-il encore demandé, non sans louer les efforts accomplis par le passé par les guides des confréries musulmanes sénégalaises pour parvenir à cette unité qui fera la force de l’islam.

Toutefois  Oustaz Taïb Socé avait fait une sortie fracassante, il a tiré sur la commission dirigé par Iyan Thiam dont il est un membre fondateur. Pour le prêcheur de la RfM cette commission n’existe que de nom. D’après lui, cette commission est basé sur des Tarixh alors qu’il devait se basé que sur la charia. Quoi qu’il en soit le Sénégal va certainement continuer de jeûner et de rompre en section. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here