Accueil Economie Sénégal-Mauritanie: De l’impérieuse nécessité de la publication des accords de coopération intergouvernementale...

Sénégal-Mauritanie: De l’impérieuse nécessité de la publication des accords de coopération intergouvernementale du champ de gaz transfrontalier.

76
0
PARTAGER

L’initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) a pour objectif de renforcer la bonne gouvernance dans les pays riches en ressources naturelles en mettant à la disposition du public, toutes informations relatives aux versements effectués par les sociétés minières, pétrolières et gazières.

Elle encourage les gouvernements, les entreprises et les Organisations de la Société Civile à travailler ensemble pour élaborer un cadre pour la publication régulière des paiements et des recettes générées par les industries extractives.
Le processus ITIE Sénégal est né de l’intérêt croissant que le secteur des mines a suscité auprès des populations, des organisations de la société civile et des autorités gouvernementales, dans un contexte où l’activité minière enregistrait un volume d’investissement jamais égalé.

Selon la Direction des Mines et de la Géologie (DMG), le secteur minier a accueilli des investissements de l’ordre de 2.000 milliards entre 2005 et 2012.

Un communiqué de la multinationale britannique, British Petroleum, signale que l’accord paraphé à Nouakchott entre le Sénégal et la Mauritanie prévoit « le développement du gisement gazier par le biais de l’équité transfrontalière avec une répartition initiale de 50% des ressources et des revenus pour un futur équitable en redéfinissant les bases du mécanisme et du calendrier technique ».

Les compagnies British Petroleum et Kosmos Energy saluent ainsi la signature de l’accord de coopération intergouvernemental entre le Sénégal et la Mauritanie datée du 9 février 2018, relatif à l’exploitation commune du champ gazier offshore transfrontalier Tortue / Ahmeyin, intervenue lors de la dernière visite du Président sénégalais son Excellence Monsieur Macky Sall en Mauritanie. 

Pour rappel, ce champ gazier offshore transfrontalier est considéré comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3 et représentant le second gisement au niveau africain en terme de réserves découvertes au cours des dernières années.

Alors si les multinationales engagées dans ce processus sont en droit de faire des communiqués pour se réjouir de cet accord, le Peuple sénégalais est plus en droit encore de réclamer la publication de ces accords car cela relève simplement de la transparence dans la gestion des affaires de notre pays. 

Nous demandons donc, à l’instar de tous les citoyens épris de transparence et de bonne gouvernance, la publication de ces accords de coopération intergouvernementale avec la république sœur de Mauritanie. A partir de là, nous serons en mesure d’apprécier si les intérêts du Peuple sénégalais sont réellement pris en compte dans ces accords qui nous lient aujourd’hui et qui impacteront inéluctablement les générations futures.

Babacar BA 
Président Alternatives Citoyennes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here