Accueil SENEGAL Sénégal : Malick Sall. veut <>

Sénégal : Malick Sall. veut << remettre de l'ordre dans la justice>>

131
0
PARTAGER

Hier, dimanche 7 avril, le président de la République a présenté son nouveau gouvernement. Nombreux sont les ministères qui ont eus une nouvelle tête pour leurs dirigeaient. La justice en fait parti notamment.

En effet le nouveau ministre de la justice répond au nom de Malick Sall. Ce dernier envisage apporter de l’ordre dans la justice.
Le nouveau garde des sceaux, vient de donner la ligne directrice de son travail.

Une justice pour tous pour aucune dérogation de la part de l’avocat qu’il est. Il déclare que << la justice sénégalaise a des problèmes et mon travail c’est de remettre de l’ordre dans la justice et à diminuer les faiblesses au maximum. Notamment on a parlé des justiciables qui restent pendant des années en prison sans être jugés. Ça, ce n’est pas acceptable dans un État de droit. Ça va être ma priorité. Et je pense que le président de la République a montré également que c’est sa priorité. Parce que cette fois-ci, si vous l’avez remarqué, il m’a nommé garde des sceaux, mais à côté de moi, il a nommé un secrétaire d’État chargé des liberté qui va s’occuper spécialement de ces genres de problèmes là. Il n’y a pas plus grande réussite que de donner à quelqu’un sa liberté>>.

Sachant que les sénégalais sont tout aussi confronté à ce genre de situation qui devient de plus en plus récurent avec ce que l’on appel le “mandat de dépôt”.

Cependant, selon M. Sall << il y a beaucoup de malentendus au niveau de la justice>>. En ce sens il affirme que << je ferai le maximum parce que je suis un avocat d’abord. Donc tout ce qui honore la justice m’honore. Je ferai tout pour que effectivement, la justice revienne dans le cœur des sénégalais. Parce qu’il ne peut y avoir un État de droit là où la justice n’est pas bien acceptée par la population>>.

Le nouveau ministre de la justice est revenu bien évidemment sur la question de l’indépendance de la justice et la sortie des membres de l’exécutif du conseil supérieur de la magistrature (csm), des  problèmes majeurs qui indignent la population sénégalaise. Il estime que la présence du président de la République ou du garde des sceaux au niveau du csm n’est point un problème. Il explique le pourquoi, << les magistrats eux-mêmes vous le diront. J’ai l’avantage d’être de la justice, donc je connais là où il y a problème et là où il y a pas de problème. Aucun magistrat sérieux ne dira que la présence du président de la République ou du garde des sceaux le gène au sein du csm>>.

Il promet de ce fait une justice fine et équitable pour tout les sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here