Accueil Culture Sénégal: Les puissants Mourides construisent la « plus grande mosquée d’Afrique...

Sénégal: Les puissants Mourides construisent la « plus grande mosquée d’Afrique de l’Ouest »

1068
0
PARTAGER
massalikul jinaan dakar

La confrérie sénégalaise Mourides inaugurera vendredi une mosquée d’une capacité de 30 000 places à Dakar. Cette mosquée est considérée comme la plus grande de l’Afrique de l’Ouest, rivalisant avec des mosquées des pays arabes.

Les travaux de la mosquée Massalikul Jinaan (“Les chemins du paradis”) ont commencé il y a dix ans sur un site marécageux de six hectares dans la région pauvre de Bopp, sur une terre donnée par le gouvernement.

Le nom est dérivé du titre d’un poème de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, fondateur de la Confrérie au XIXe siècle, vénéré par les fidèles comme un saint soufi.

Basé à Touba, où Bamba est enseveli, le mouvement mouride est un pilier de la réputation du Sénégal en matière de tolérance religieuse.

La philosophie mouride – son nom dérive du mot arabe signifiant “celui qui désire apprendre” – prêche le service rendu à l’humanité en plus de défendre les principes de l’islam.

Le mouvement exerce également une influence économique et politique considérable au Sénégal et en Gambie voisine.

Avec son extérieur en marbre de Carrare et ses cinq minarets (le plus haut de 78 mètres), la mosquée a une capacité de 15 000 fidèles à l’intérieur et 15 000 autres sur une esplanade extérieure.

La police en uniforme était déjà visible. Jeudi et vendredi, environ 1 600 officiers seront postés autour du site de la mosquée, des dizaines de milliers de visiteurs étant censés encombrer les rues.

Le bâtiment massif incarne la montée des frères mourides, a déclaré le chercheur Cheikh Gueye.

Les Mourides “dominent le commerce, l’import-export, l’agriculture et même les médias”, a-t-il déclaré. La mosquée est un “symbole de ce pouvoir économique, qui contribuera à renforcer leur influence politique et culturelle”.

Les intérieurs somptueux comprennent un dôme à la feuille d’or, des lustres géants et des décorations dessinées à la main par des ouvriers marocains.

“Avec ce bijou, nous sommes sur un pied d’égalité avec ce que nous voyons dans les pays arabes et dans d’autres régions d’Afrique”, a déclaré Mbackiyou Faye, qui a coordonné les travaux de construction.

Le coût a dépassé les 33 millions de dollars, qui provenaient tous de dons, a-t-il déclaré.

Le gouvernement a également fourni 14 millions de dollars pour l’éclairage, l’assainissement et les travaux routiers, selon le ministre de l’Infrastructure, Oumar Youm.

La mosquée est plus petite que la Hassan II de Casablanca – qui s’étend sur neuf hectares, peut accueillir 105 000 fidèles et possède un minaret qui culmine à 210 mètres.

Une autre mosquée en construction à Alger s’étend sur neuf hectares avec un minaret de 265 mètres. Il pourra accueillir 120 000 personnes.

Les Mourides sont l’une des confréries soufies les plus importantes suivies par les musulmans du Sénégal, qui pratiquent en majorité une version modérée de l’islam tout en suivant les enseignements des guides spirituels locaux.

Cheikh Ahmadou Bamba le fondateur du Mouridisme, opposant pacifique du colonialisme français, a été exilé au Gabon de 1895 à 1902 par les autorités françaises, puis de 1903 à 1907 en Mauritanie avant d’être autorisé à retourner au Sénégal, où il a été placé en résidence surveillée chez lui. Il est mort en 1927.

La ville sainte de Touba, fondée par Bamba en 1888, est devenue la deuxième ville du Sénégal après Dakar, avec environ 1,5 million d’habitants.

La mosquée sera inaugurée ce vendredi à 14h00 heure locale en présence du président Macky Sall.

Un institut islamique, une résidence et un musée devraient être ajoutés au complexe à l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here