Accueil SENEGAL Sénégal: les organisations des droits de l’Homme porte le combat des magistrats

Sénégal: les organisations des droits de l’Homme porte le combat des magistrats

126
0
PARTAGER
droit de l'homme senegal

La Radho, le forum du justiciable, la Ligue Sénégalaise des droits de l’homme, l’Amnesty International ont lancé, ce samedi, la plateforme des acteurs de la société civile pour l’indépendance de la justice (PASCIT).

Apres un diagnostique qui est pratiquement général, la société civile a pris la responsabilité de mener ce combat. Il ne s’agira plus de laisser l’Union des magistrats exposer seul son président qui est aujourd’hui considéré comme un opposant. « Le combat est pour tous les citoyens, particulièrement la société civile qui a une ambition de faire en sorte que les droits fondamentaux des citoyens soient garantis« , a fait savoir Me Assane Dioma Ndiaye devant le président de l’Ums, Souleymane Teliko.

A en croire le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) « personne ne peut garantir aux citoyens un procès juste et équitable avec une justice instrumentalisée, aux ordres, dont le calendrier judiciaire coïncide avec celui de la politique ».

Il explique que l’importance de cette journée marque le lancement de cette plateforme qui, dans les jours à venir va dérouler son programme.

« Le pouvoir actuel ou celui qui sera là demain devra faire preuve de bonne foi et comprendre les enjeux des démocraties nouvelles. Il ne peut y avoir une véritable démocratie, d’émergence ou de paix sociale sans un pouvoir judiciaire qui rende la loi rien que la loi. Ce qui fait adhérer aux citoyens à ces décisions« , a soutenu l’un des membres de cette plateforme.

« Apres le 20 janvier qui coïncide avec la proclamation des candidats par le conseil constitutionnel« , informe-t-il, la plateforme va rencontrer les candidats pour acter leurs engagements à mettre en oeuvre des reformes substantielles afin que la justice puisse jouer son véritable rôle.

« Cette plateforme va porter le plaidoyer par rapport à une meilleur consultation de l’indépendance de la justice. Elle va également inviter l’Etat du Sénégal à appliquer les reformes judiciaires proposées par l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). Cela, pour solutionner le malaise dans lequel se trouve la justice« , a ajouté le coordinateur du forum justiciable, Babacar Ba.

senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here