Accueil Economie Sénégal: Le ministre du tourisme veut 3 millions de visiteurs d’ici 2023

Sénégal: Le ministre du tourisme veut 3 millions de visiteurs d’ici 2023

132
0
PARTAGER
tourisme au sénégal

S’il y a un secteurs d’activité qui est en faillite au Sénégal sous le magistaire de Macky sall, c’est bien celui du tourisme. C’est pourquoi le nouveau ministre du tourisme Alioune Sarr se met déjà au “Fast Track” Alioune Sarr lance un appel fort à tous les secteurs rattaché à son tutelle de se mettre au travail. Il a fait cet appel mardi à l’issue d’une visite qu’il a effectuée au service régional du tourisme de Dakar, à l’Ecole nationale de la Formation hôtelière et touristique et à la SAPCO, la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal. 

Alioune Sarr a également visité l’Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT) et le commissariat spécial du tourisme, entre autres services relevant de son département, en vue de “partager avec les hommes et les femmes de ces services la vision du chef de l’Etat sur le tourisme et appeler les acteurs du tourisme tout comme ceux du transport aérien à une synergie d’actions pour le positionnement de notre pays sur le marché touristique mondial. Tous les grands hommes religieux et figures historiques ainsi que toute la potentialité du Sénégal sur le plan culturel, j’allais même dire de la nature tout court, doivent être valorisés pour diversifier l’offre touristique de notre pays”, a recommandé Aliou Sarr. 

Il a cité quelques sites touristiques à valoriser davantage, dont celui de Dindéfélo (Kédougou), le parc Niokolokoba, dans la zone du Sénégal oriental, de même que des figures historiques comme Lat-Dior Diop, Aline Sitoë Diatta, estimant que “leur valorisation aiderait à valoriser la destination Sénégal”. 

De même a-t-il souligné la nécessité d’aligner “nos services sur la qualité urbaine internationale, parce que le touriste de quatre à cinq heures peut basculer d’un continent à un autre, donc nous devons avoir les mêmes normes de qualité au Sénégal qu’en Amérique, en Chine ou en Europe (…)”.

Pour Alioune Sarr, l’objectif assigné au secteur, consistant à attirer trois millions de touristes d’ici à 2023, peut être ’’largement atteint’’, à condition que le positionnement du Sénégal sur le marché mondial du tourisme, s’accompagne d’une valorisation des potentialités du pays à travers une plus grande attractivité et l’alignement des services touristiques sur les standards mondiaux.

Cette fuite des touristes au Sénégal tout comme l’ensemble des  pays de l’Afrique de l’ouest s’explique et causé en grande partie par l’Ebola, qui est venu faire du tourisme dans la zone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here