Accueil SENEGAL Sénégal: L’affaire commissaire Sangaré défait la chronique

Sénégal: L’affaire commissaire Sangaré défait la chronique

1123
0
PARTAGER

Selon les medias Sénégalais, l’affaire commissaire Sangaré, du nom de l’homme de tenue coupable d’abus de pouvoir sur le Docteur Cheikhouna Gaye de la pharmacie Fadhilou Mbacké, à la Patte d’Oie (Dakar), cristallise l’attention des autorités du Gouvernement.

Après la décision prise par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye de relever de ses fonctions, le Commissaire Sangaré, le ministre de la Santé et de l’Action sociale s’est rendu chez les victimes pour leur apporter son soutien. Abdoulaye Diouf Sarr s’est dit choqué par ce qui s’est passé.

« Je suis venu m’enquérir de la situation, mais aussi marquer ma solidarité à un membre de ma famille qui a été affecté. (…) L’Etat a confié la mission de distribution des médicaments aux pharmaciens qui en ont le monopole. (…) Inadmissible simplement. Je ne veux pas commenter outre-mesure. Mais je pense que tous les Sénégalais ont été choqués. Comme moi, effectivement, j’ai été choqué », a confié le ministre devant les médias.

Abdoulaye Diouf Sarr de souligner qu’il s’est entretenu avec le Docteur Cheikhouna Gaye en privée, concernant ce qui s’est passé dans sa pharmacie.

Démis de ses fonctions après la diffusion d’une vidéo hier de lui et d’autres hommes présentés comme des agents de police, qui ont brutalisé avant d’embarquer un Docteur en Pharmacie, le Commissaire Sangharé s’est présenté à son poste ce vendredi.  

Selon la « Rfm » qui donne l’information, l’acte administratif n’est pas encore tombé, raison pour laquelle le Commissaire Sangharé n’a pas été déchargé par sa hiérarchie. Il s’est présenté, comme d’habitude, à son poste ce matin au Commissariat des Parcelles Assainies.  

Dans cette affaire, Sangharé qui a été accusé d’agression, se dit être victime dans le procès-verbal (Pv). Il révèle dans la note que le Pharmacien à traiter à ses yeux de deux (2) manières différentes, deux (2) clients sans ordonnance. Il aurait accepté à un autre ce qu’il lui a refusé. 

La police a réagi suite à la vidéo postée ce matin sur les réseaux sociaux et qui met en cause le commissaire des Parcelles assainies, dont les hommes malmenaient un pharmacien, sous ses ordres.

« Nous avons constaté, ce matin, la diffusion, à travers les réseaux sociaux et les sites d’information en ligne, d’une vidéo illustrant un malheureux incident entre un fonctionnaire de Police en service au Commissariat des Parcelles Assainies, et un docteur de la pharmacie Fadhilou Mbacké sise à la Patte d’Oie », lit-on dans le communiqué de la police.

La Police informe avoir pris « toutes les mesures disciplinaires attendues dans de pareilles circonstances malheureuses »

De même, elle tient à préciser qu’elle ne ménagera aucun effort pour prévenir de pareils incidents dans la manière de servir de ses différentes unités. Enfin, la Police nationale appelle toutes les parties à la retenue et à la sérénité.

Elle les invite également « à prendre conscience du partenariat solide qui existe entre elle et les pharmaciens. Ce, dans la prise en charge des défis communs auxquels ils font face ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here