Home Société Sénégal : la surpêche impacte négativement sur les petits consommateurs

Sénégal : la surpêche impacte négativement sur les petits consommateurs

40
0
SHARE

La rareté des produits halieutiques en cette période de forte fraîcheur explique leur hausse sur le marché. Marchands et consommateurs crient leur ras-le-bol. Et pointent du doigt les grands chefs de la filière.

« Le poisson est devenu une denrée précieuse tout comme les produits halieutiques en général pour le petit consommateur », se désole Moustapha Mangane, un marchand que nous avons rencontré au marché Castor.

Des précisions que confirme Yacine Cissé, pour cette ménagère « les grands pêcheurs sont à l’origine de cette rareté ».

Si les firmes d’importation sont indexées d’une part « il devrait en être de même [ de l’autre ] que pour la restauration collective». Notre interlocuteur en veut pour preuve : « aujourd’hui certains poissons de qualité se consomment exculivement en dehors des foyers, dans les restaurants réservés aux sénégalais nantis et de la classe moyenne », modère Babacar Diouf, un sachet plastique rempli de crevettes et de poissons à la main.

Les habitudes de consommation changent, et les sénégalais préparent de moins en moins eux-mêmes le poisson très prisé. Les produits de la mer sont de plus en plus consommés à l’extérieur des foyers. Les restaurateurs, que cela soit la restauration collective, les restaurants ou les grands chefs, doivent s’engager à ne servir que des produits de la mer issus de la pêche durable.

Les acteurs de la restauration collective peuvent, grâce aux volumes importants qu’ils consomment, peser sur la filière par des politiques d’achat responsables. Pour permettre au sénégalais lambda de bien assaisonner son Thiebou dieune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here