Accueil Politique Sénégal: La suppression du PM divise la Mouvance présidentielle

Sénégal: La suppression du PM divise la Mouvance présidentielle

129
0
PARTAGER

Le débat sur l’éventuelle suppression du poste du Premier ministre est loin de connaître son épilogue. Six Tours d’horloge n’a pas suffit à macky sall pour convaincre ses alliés de la grande coalition BENNO BOKO YAKAR. 

Si les uns approuvent sans se poser de questions, les autres sont carrément contre la suppression du poste du chef de gouvernement. Un après midi entier durant lequel tous les questions ont été discuté sans détour. Macky sall a profité dans l’occasion pour étaler le chemin sur lequel il compte passer pour arriver à réaliser ses projets.

Toutefois, la question sur la l’élimination du poste de PM n’a pas fait unanimité dans la coalition de la mouvance présidentielle. L’ancien Premier ministre sous Abdoulaye wade et Me El hadj Diouf ne sont pas pour cette ambition de leur ledears. Lors de sa prise du pupitre El hadj Diouf n’a pas hésité à prendre le contre pied, pour lui, II faut maintenir le poste parce qu’il est d’importance capitale dans la nomenclature administrative de notre pays, et il a son rôle à jouer dans les relations entre  le gouvernement et l’assemblée nationale, argumente le président du parti PIT. 

Telle est la position de Souleyemane ndené ndiaye, L’ancien PM du Sénégal entre 2009 et 2012 prolonge l’argumentaire de Me El hadj Diouf, selon Mr Ndiaye, le chef de l’Etat a besoin des services d’un premier ministre. Par contre, la RDL YESSAL de Modou Diagne Fada Soutien totalement l’idée de macky sall dans sa vision de supprimer ce poste mais également dans sa volonté d’envisager des réformes constitutionnels. 

Outre, le président de la République a également montré sa volonté de repousser les élections locales prévues fin 2019 si bien sûr il trouve un consensus avec l’opposition. Sur ce, le chef de l’Etat est aussi revenu sur le dialogue nationale inclusif auquel il tient tant. II a d’ailleurs révélé qu’il est en négociation avec les membres de l’opposition pour qu’ils acceptent de faire part à ce dialogue. 

C’est ainsi, le parti PDS de Abdoulaye Wade aurait donner son aval pour partager la table avec macky sall. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here