Accueil SENEGAL Sénégal : La police accusé d’avoir tué un jeune conducteur de vélotaxi

Sénégal : La police accusé d’avoir tué un jeune conducteur de vélotaxi

979
0
PARTAGER

Des affrontements d’une rare violence ont opposé les conducteurs de vélotaxi et les policiers hier à Fatick, accusés par les premiers nommés d’avoir tué un des leurs suite à une interpellation en fin de matinée.

Après avoir appris la mort de leur camarade Lamine Koite, les conducteurs de vélotaxi de la cité de Mame Mindiss sont descendus dans la rue pour déverser leur colère. C’est ainsi qu’ils ont dans un premier temps bloqué pendant une trentaine de minutes la Rn1 à hauteur du pont situé à la sortie de la ville en allant vers Kaolack. chassés de là par les policiers qui ont usé de grenades lacrymogènes, ils ont investi les grandes artères de la ville en érigeant des barricades, brûlant des pneus et saccageant même certains véhicules. Ils ont même tenté de s’attaquer au Commissariat de police, mais la détermination des policiers les en a empêchés.

Interpellée sur les circonstances de la survenue de ce drame, une source policière renseigne avoir été informé vers 11h de la présence de jeunes au niveau de l’arène du quartier de Mboubane entrain de fumer du chanvre indien. A la vue des éléments de la police qui ont fait une descente sur les lieux, certains ont pu s’échapper mais d’autres ont été appréhendés. Après une fouille qui n’a pas donnée de résultats les policiers ont rebroussé chemin et laissé ces jeunes vaquer à leurs occupations.

C’est dans l’après-midi que la maman de Lamine Koïta, accompagnée d’autres membres de la famille, est venue au commissariat pour dire aux policiers que son fils qui souffrait d’un asthme faisait partie des jeunes qu’ils ont interpellés quelques heures auparavant et qu’il est mort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here