Accueil SENEGAL Sénégal: Fermeture de Mbeubeuss en 2020 selon le ministre de l’urbanisme

Sénégal: Fermeture de Mbeubeuss en 2020 selon le ministre de l’urbanisme

1005
0
PARTAGER
fermeture mbeubeuss en 2020

Face aux hauts conseillers des collectivités territoriales, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a annoncé la fermeture prochaine de la décharge de Mbeubeuss. «Il y a le programme de modernisation de la gestion des déchets qui intègre la résorption de Mbeubeuss, c’est-à-dire, sa restructuration. L’Etat du Sénégal a pris une option sérieuse en la matière. Un dossier de financement sera présenté au Conseil d’administration de la Banque mondiale, en février 2020. Donc, on ne peut pas parler de zéro déchet alors qu’on a encore des dépôts sauvages», renseigne le ministre. 

Mais, au-delà de Mbeubeuss, l’Etat du Sénégal compte aménager des décharges départementales qui, rassure-t-il, vont respecter les normes. Car, souligne Abdou Karim Fofana, «il ne s’agit pas d’avoir des décharges qui contaminent la nappe phréatique et qui laissent la place à l’incinération produisant aussi des effets de serres». Parlant cependant de l’encombrement, le ministre a réaffirmé l’engagement de l’état du Sénégal à mettre un terme à l’encombrement de la voie publique et les déchets. 

A cet effet, le ministre invite à un esprit patriotique de dépassement et de l’engagement de tous les acteurs de la société pour la prise en charge de la problématique des déchets. « Le patriotisme et l’esprit de dépassement doivent nous guider dans la prise en charge de la gestion des déchets », souligne le ministre Abdou Karim Fofana. 

Il poursuit en faisant savoir à ses concitoyens à accepter que le changement de paradigme insufflé par le président de la république Macky Sall dans la gestion des déchets nécessite des ressources financières et humaines importantes que les collectivités territoriales ne dis- posent pas. « C’est pourquoi une nouvelle forme de collaboration doit être envisagée » rappelle toujours Abdou Karim Fofana qui précise que « l’option de l’État du Sénégal est de remettre aux collectivités la gestion des déchets après la mise en œuvre des investissements nécessaires. Parce que tout ne peut pas être résolu au niveau de l’État central ». 

Dans cette optique, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique invite les collectivités à s’impliquer davantage dans la lutte contre l’insalubrité et l’encombrement de la voie publique. « Les collectivités territoriales ont le devoir d’exercer pleinement leurs prérogatives en s’impliquant plus et mieux dans ce combat pour l’insalubrité. Elles doivent être actrices de la campagne nationale de promotion de la propreté, bras armés des opérations de désencombrement, de nettoie- ment d’aménagement de l’espace public, pilier de la stratégie nationale de la promotion de la propreté et d’amélioration du cadre de vie », a conclu le ministre Abdou Karim Fofana… 

Le Témoin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here