Accueil Politique Sénégal: Des candidats tout neufs aux élections présidentielles 2019

Sénégal: Des candidats tout neufs aux élections présidentielles 2019

163
0
PARTAGER
Présidentielle sénégal 2019

MACKY FACE À LA NOUVELLE GÉNÉRATION AU ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2019

Si le président de la République Mr Macky a réussi à convaincre les chefs de file des partis politiques les plus anciens comme L’AFP de Moustapha Niasse,le PS de TANOR DIENG. Ces TÉNOR de la scène politique sénégalaise Ont décidé de ne pas postuler leurs candidatures, autrement dit tout simplement ils ont décidé de soutenir Macky Sall.

Cependant, tel n’est pas le cas pour les partis politiques nouvellement créés.
Les chefs de fil de ces jeunes formations politiques ne cessent guère de manifester leurs volonté de vouloir succéder le président SALL en 2019.

Sous ce rapport, certains d’entre eux se sont déjà dévoilé.
C’est le cas de HADJIBOU SOUMARÉ ancien premier ministre du président Wade, de ISSA SALL du parti PUR, de AÏSSATA TALL SALL du mouvement OSEZ L’AVENIR de NGOUDA FALL KANE ex patron de la cellule nationale de traitement des informations financières ( centif), de ABDOULAYE BALDÉ président du parti UCS et maire de Ziguinchor, de ALLASSANE SÉNE TARÉ YALLA,
De MALICK GACKOU président du grand parti.

À celà s’ajoute d’autres types de candidatures dont leurs parcours politique est très écourté mais ils ont très marqué la scène politique ces derniers mois. C’est le cas de Ousmane sonko du parti PASTEF qui été radié de la fonction publique à cause des propos qu’il déclarait qui vont à l’encontre du secret du droit de réserve selon le procureur. le juge IBRAHIMA DÈME qui a démissionné de son poste de magistrats, sans oublier BOUBACAR CAMARA président du mouvement JENGOU NGUIR JERIGN SÉNÉGAL et ancien directeur général la liste est loin d’être fini, elle va sans doute se rallongé au fur et mesure que les élections approchent.

Alors même si la plupart d’entre eux n’ont pas réellement un poid politique, mais leurs fusions peu Bel et bien faire très mal à Macky.

Par ailleurs, d’autres candidats, supposés les potentiels adversaire du président Macky SALL ont un avenir incertain. C’est l’exemple du probable candidat du parti démocratique sénégalaise (PDS) KARIM WADE à l’occurrence, qui se trouve au Qatar depuis qu’il a été gracié. Sans oublier le maire de Dakar khalifa ababacar Sall actuellement en prison.

Probablement, seul le président du parti REWMI, Idrissa seck reste le candidat qui a eu à participer à des élections présidentielles.

À ce titre, si le président Sall, peut utiliser leurs manques d’expérience afin de pouvoir être réélu, cette nouvelle génération peut en revanche se faufiler sur le bilan immatériel de Macky qui plaide autant en sa faveur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here