Accueil SENEGAL Sénégal: Camberéne et Yoff au rythme de la 139ème édition de l’appel...

Sénégal: Camberéne et Yoff au rythme de la 139ème édition de l’appel Al Mahdi

621
0
PARTAGER

Ce vendredi 5 Avril marque le 139 ème aniversaire de l’appel de SEYDINA LIMAMOU LAYE.  : Adjibo dahiya laye ya marsaral ins wal djin ini raasouloulahi ileykoum << Venez à l’appel de Dieu vous, hommes et djinns, je suis l’envoyé de Dieu>> Seydina Limamou Laye, Baye Laye, Al Mahdi, ces noms lui sont associés autant que celui de Saint homme.

Ce genre de statut, on le mérite pour l’acquérir. Aider les êtres à arpenter de la meilleure des manières le chemin vers Dieu, tel a été la vie du Mahdi. 

Née en 1843 à yoff, ce 139 ème édition de son appel nous rappelle son enfance, là-bas, sur les rives de la plage de Yoff, du haut du monticule de sable, où il lança son appel. Là-bas où tout a commencé et n’a plus jamais pris fin.

De son vrai nom Limamou Thiaw, Baye Laye est né de Mame Coumba Ndoye. Le fils d’Alassane Thiaw a vécu une enfance paisible. Pourtant, son entourage ne manqua pas de remarquer son comportement sociable, sa promptitude à rendre service, ses qualités morales, sa piété, son amour de la propreté, son hospitalité à l’égard des étrangers. Trés vite, Baye Laye grandit.

Adolescent, il oriente ses activités vers la pêche et l’agriculture comme tous ceux de son milieu. Lors de la saison des pluies qui le fixe au village, il s’activait dans les travaux champêtres, tandis qu’en saison sèche, il arrivait souvent au saint homme d’aller vers d’autres rivages où le poisson mordait mieux (à Saint-Louis, en Gambie…). Il n’en est pas peu, ceux qui soutiennent qu’à l’image du prophète Mohamed (Psl), Limamou n’a fréquenté aucune école. Il est demeuré illettré toute sa vie.

A 40 ans, il dit incarner le retour du Mahdi. C’est à cet âge que sa mission de vie s’est éclaircie à ses yeux, et à ceux de tous. La perte de sa mère, a été son déclic. Déjà orphelin de père, ce déchirement a d’après ses proches, eu le don de changer la trajectoire de la vie de Mame Limamou Thiaw. Il change de cap et de philosophie.

Après trois jours de mutisme et d’isolement, que l’entourage attribua au bouleversement qu’il venait de subir.

Limamou sortit un matin de dimanche 24 mai 1883, superbement drapé de trois pagnes blancs : l’un autour de la taille, l’autre sur les épaules, le troisième lui servant de turban. Avant sa disparition en 1909, à l’âge de 66 ans, Seydina Limamou laisse un livre, divisé en six parties et connu sous le nom de Sermon, qu’il demande à ses serviteurs de transmettre. Le parcours terrestre du Mahdi fait méditer les fidèles layeenes qui se réjouissent chaque année de ses biens faits à Yoff et à camberéne 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here