Accueil SENEGAL Sénégal: 140 migrants morts, le ministère de l’Intérieur dément

Sénégal: 140 migrants morts, le ministère de l’Intérieur dément

484
0
PARTAGER
Sénégal: 140 migrants morts, le ministère de l’Intérieur dément

Sénégal, le ministère de l’Intérieur a démenti formellement la mort de 140 migrants clandestins, annoncée par l’OIM. Dans un communiqué, le Secrétaire général du ministère a tenu « à préciser » que « ces informations sont infondées ».

Le texte précise qu’à la date d’aujourd’hui, les services compétents de l’État du Sénégal ont récupéré six corps sans vie repêchés dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 octobre 2020 par un navire privé de pêche. Revenant sur les cas spécifiques des accidents en mer intervenus le 22 octobre et dans la nuit du 25 au 26 octobre 2020, les services de secours ont respectivement sauvé cinquante-et-une (51) et quarante (40) personnes.

Une précision de taille du ministère de l’Intérieur, c’est qu’aucun décès rattaché à ces accidents n’a été pour l’instant établi, signe Ibrahima Sakho, dans le communiqué.

Par contre, le communiqué note qu’au total 388 personnes ont été sauvées par des navires privés, la marine sénégalaise et son homologue espagnole.

L’OIM, Organisation internationale des Migrations, a annoncé jeudi qu’au moins 140 personnes se sont noyées après que leur bateau, qui transportait environ 200 personnes, a coulé au large du Sénégal.

Par contre le président Macky Sall a décidé de faire face à l’émigration clandestine. Selon L’Obs, le Chef de l’État entend travailler sur une simulation de 1 milliard FCFA qui devrait être gérés par la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der).

L’enveloppe devrait permettre de financer les projets des jeunes, afin de mieux les fixer dans leur terroirs et éviter du coup les aventures périlleuses en direction de l’Occident.

Le président Sall a instruit la DER de recevoir tous les rescapés de la tragédie de l’émigration clandestine pour élaborer et financer ceux qui ont des projets et aider ceux qui n’en ont pas à monter pour ensuite les financer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here