Accueil Economie Satisfecit de la Banque Mondiale vis-à-vis de la politique économique mauritanienne

Satisfecit de la Banque Mondiale vis-à-vis de la politique économique mauritanienne

144
0
PARTAGER

L’économie mauritanienne a été bouleversée par une crise majeure causée par l’effondrement des cours du pétrole, en 2014. Mais très vite des différents  bailleurs internationaux se sont tenus aux côtés  de la mauritanie dans ce moment délicat, dont la Banque mondiale et  son organisation sœur, le Fonds monétaire international (FMI).

En effet, après avoir connu des années de forte croissance grâce aux cours élevés des matières premières, la Mauritanie a été durement touchée par la chute des cours survenue en 2014-2015.

La croissance a ensuite rebondi, pour s’élever à 3,8% PIB en 2017, soutenue par les secteurs de la pêche et de la construction.

Grâce à une meilleure mobilisation des recettes fiscales et à un contrôle des dépenses, les déséquilibres causés par l’effondrement des cours des matières premières ont été résorbés.

En 2017, la balance budgétaire est presque arrivée à l’équilibre, la dette a été stabilisée autour de 60% PIB et l’inflation est restée sous contrôle.

En soutien à sa politique de croissance, la Mauritanie a obtenu du FMI en décembre 2017 un accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC), d’un montant d’environ 163,9 millions USD.

Sur ce, les autorités ont élaboré une stratégie de croissance inclusive pour la période 2017–2030, prévoyant des réformes structurelles et d’importants investissements en infrastructures. Les trois piliers de cette stratégie sont la croissance économique inclusive, le développement du capital humain et l’amélioration de la gouvernance.

Depuis lors le pays reçoit des félicitations  pour la route parcourue afin de stabiliser son économie.

Ainsi  lors des réunions annuelles de la Banque Mondiale et du Fonds monétaire international  qui se sont  tenues  jeudi, 11 avril à Washington   avec la  participation de la délégation Mauritanienne conduite sous l’égide du Ministre de l’Économie et des Finances, M. Moctar Ould Diay , le  vice-Président de la Banque mondiale pour l’Afrique, SEM Hafez Ghanem   a salué les progrès réalisés par  la Mauritanie dans les domaines économique et financier ces dernières années.

La Mauritanie est une économie de marché depuis une quinzaine d’années seulement. Elle connaît actuellement de profondes transformations et est dominée par l’exploitation des ressources naturelles et l’agriculture.

Le pays dispose de ressources minières et pétrolières, qui constituent un marché émergent en plein développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here